loader

« La qualité de l’offre est à améliorer »

Emile Engoulou, président régional du Syndicat patronal des industries de l’hôtellerie et du tourism

« Dans la région du Centre, Yaoundé est dotée de structures hôtelières de diverses catégories. La ville compte un certain nombre d’établissements de grande classe. Sont-ils suffisants ? C’est très souvent la pression de la demande qui permet de savoir s’il est nécessaire d’investir dans le secteur. Et dans le cas présent, c’est difficile de se faire une idée précise, parce que les premières commandes que nous recevons viennent en principe de l’administration. A Yaoundé, je n’ai pas souvenir des efforts qui sont faits particulièrement par rapport à la CAN, en termes de construction. La plupart des hôtels de gamme moyenne de la capitale ont été remis à niveau. Donc, je ne pense pas qu’il y ait des soucis à se faire en termes de chambres. Le Syndicat patronal des industries de l’hôtellerie et du tourisme (SPIHT) a organisé les dixiades de Yaoundé avec le Comité olympique national et nous n’avons pas eu de problèmes de chambres. Bien au contraire, l’offre était supérieure à la demande. La CAN est une échelle plus importante. Je ne pense pas que le problème soit au niveau de la disponibilité de l’offre. Mais s’il y a des améliorations à apporter dans le cadre de la qualité de l’offre ». VIEW POINTS Emile Engoulou, président régional du Syndicat patronal des industries de l’hôtellerie et du tourisme du Centre. Jean Baptiste KETCHATENG Certains sont fin prêts. CAMEROON BUSINESS TODAY N

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...