loader

Sud: Une zone industrielle en création

Les études de faisabilité relatives à la création d’une zone d’activités à Meyos-Yemvak au centre d’

L e directeur général de la Mission d’amé- nagement et de gestion des zones industrielles (MAGZI) était à Meyomessala, le 20 Juin dernier. Christol Georges Manon a, au cours de sa visite, échangé avec les forces vives de Meyomessala. Objectif : procéder à la restitution d’une étude de faisabilité en vue de la création d’une zone d’activités à Meyomessala. La cérémonie a eu pour cadre la salle des Actes de l’hôtel de ville, en présence du sous-préfet. Après des études de faisabilité par un cabinet d’experts, il a été question de présenter le rapport de synthèse, étape préalable à l’adoption finale qui ouvre directement les portes à la mise en œuvre, de la création d’une zone d’activités à Meyomessala. Le site retenu, selon la restitution, se trouve à Meyos-Yemvak, un village situé à cinq kilomètres sur l’axe de Sangmélima, par Koum-Yetotan. Pas moins de 100 hectares retenus, pour un coût total estimé à 11,7 milliards de F. Selon le Dg de la MAGZI, il s’agit d’un projet qui aboutira à la construction d’une zone industrielle, d’une part et permettra l’aménagement d’une zone d’activités industrielles, d’autre part. Un accent sera mis sur l’amé- lioration du cadre de vie de l’habitat, l’amélioration des conditions économiques et de l’intégration sociale urbaine. Le projet, selon les experts, s’étendra dans sa réalisation complète jusqu’en 2030. La motivation, selon les experts du cabinet conseil, vient du fait que la région du Sud abrite d’importants projets miniers, à l’instar des projets de fer de Mbalam, de Kribi (Monts Mamelles), de Nkout, le projet de calcaire de Mintom…. L’exploitation de ces différents minerais fera de cette région du Sud, une zone industrielle, convoitée par plusieurs industriels. Il est question de préserver l’intérêt public, faire de cette zone l’un des pôles de développement et de maitriser l’occupation du sol, par les industries qui souhaiteraient s’y installer.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles Ă  lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...