loader

Est: Un technopole agro-industriel à Lom Pangar

30 000 : Le nombre de pêcheurs qui se déploient au niveau du barrage de Lom Pangar.

Une série d’activités se développent autour du barrage réservoir de Lom Pangar depuis sa mise en eau partielle. L’une des activités qui prend de plus en plus de l’ampleur est la pêche. A ce jour, au moins 30 000 pêcheurs sont installés au niveau du barrage réservoir de Lom Pangar, d’une étendue de 540 km2, les pêcheurs représentent le triple le de population locale. C’est dans ce contexte qu’un document de stratégie a été élaboré. Il prévoit, la création d’un technopole agro-industriel de poissons et crustacés. Le plan d’action intégré définit, par ailleurs, les responsabilités et les financements à mettre en œuvre pour une meilleure gestion des problèmes liés à l’afflux des pêcheurs. Le rapport prend également en compte la prolifération des bidonvilles, la raréfaction des terres arables, le braconnage, l’épuisement éventuel de poisson, ainsi que le défi de construction des infrastructures socio-économiques et communautaires adaptées.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...