loader

Sucre

La chute des prix continue

Le cours du sucre connaît  une chute importante depuis  l’atteinte de son pic en septembre 2016. Il est passé de  612 dollars la tonne (358 460  Fcfa) à cette période-là, à 399,2  dollars (233 819 Fcfa) en juin  2017, soit -34,77%, dont -18,6%  sur les six derniers mois. Les  cours du sucre sont liés à l’offre  et la demande, ainsi qu’aux  conditions climatiques dans  les pays grands producteurs  et indirectement au cours du  pétrole, pour ce qui est du  sucre servant à la fabrication  du biocarburant. Sur le plan  local, la demande nationale au  Cameroun est estimée à 300  000 tonnes par an, soit 1,76% de  la consommation du continent  et 0,221% de la consommation  mondiale. L’offre cumulée des  producteurs nationaux peine  à couvrir le marché national,  la production étant autour de  165 000 tonnes. Sur 102 pays  producteurs, 10 sont à l’origine  de 76% des exportations dont  le Brésil premier producteur.  64 pays produisent à base de  la canne à sucre et le reste, à  partir de la betterave à sucre.  L’Afrique est devenue progressivement grand consommateur  et producteur avec 17 millions  de tonnes de sucre par an,  soit 12% de la consommation  mondiale estimée à 24 kg de  sucre par habitant l’an.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...