loader

Alimentation en eau

39 milliards de F pour trois villes

F ruit  de  la  coopération  entre entre Camwater  et le Groupement d’entreprises norvégiennes Inrigo  AS, le projet d’alimentation en  eau potable de quatre stations au  Cameroun a été expliqué récemment aux populations de la ville  de Meyomessala. La cérémonie  très courue, qui s’est déroulée  dans la salle de sessions de l’hôtel  de ville de Meyomessala, était  conduite par Alphonse Roger  Ondoa Akoa, directeur général  de Camwater, en présence du  sous-préfet,  des  élites  et  de  nombreux chefs traditionnels. En effet, le projet qui a été présenté  aux populations consistera, selon  Alphonse Roger Ondoa Akoa,  à la réhabilitation, l’extension  et le renforcement du système  d’alimentation en eau potable de  Meyomessala. Il s’agit, en fin de  compte, comme l’a précisé le Dg  de Camwater, d’un projet qui va  toucher finalement cinq villes du  pays. Il fait partie, avec d’autres  projets en cours d’exécution à  travers le territoire national, d’un  vaste programme d’investissement, engagé depuis quelques  temps, par la Camwater. C’est  l’objectif à terme, aux dires du  Dg, c’est d’atteindre un taux de  desserte de 85% en milieu urbain  et périurbain, à l’horizon 2032. Estimé à plus de 39 milliards de F,  ce projet couvre, outre Meyomessala, les villes de Nkongsamba,  Melong , Kekem et Barré-Bakem.  Il s’agit de l’aboutissement d’un  processus lancé avec la signature  d’une convention de financement,  intervenue  le  13  janvier  2017,  entre le Cameroun et Eksport  Kredit Norway S. A., une banque  norvégienne. Le projet est de  type « étude-réalisation ». Les  études ayant durée six mois, à  ce jour, les travaux d’exécution,  peuvent donc démarrer. Pour le  cas spécifique de Meyomessala, les travaux porteront sur la  construction des ouvrages de  production,  de  stockage,  de  transport  et  densification  du  réseau  de  distribution.  La  durée des travaux sera de 12 mois.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...