loader

Est

Le plantain en abondance et à bon prix

C’est la saison du plantain à Bertoua et dans toute la région  de l’Est. Au marché Ndoumbi et un peu partout dans d’autres  espaces marchands du chef-lieu de la région, le tas de 200 F a  changé de volume. Il compte entre sept et 10 doigts, souvent  de bonne qualité. Le tas de 500 F est également raisonnable. Le  gros régime se négocie désormais entre 1000 et 3 500F, selon la  qualité. La moyenne est de 1500F. Norbert Lekene, un revendeur,  impute l’embellie actuelle au nombre de plus en plus croissant de  producteurs, enregistrés ces dernières années dans la région de  l’Est. « A la périphérie de Bertoua par exemple, on a désormais  de vastes plantations. Je crois que c’est ce qui justifie qu’en tout  temps le plantain soit relativement disponible et à bon prix à  Bertoua », explique le chef de famille.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...