loader

Le volume des transactions à la hausse

Parmi les ratios boursiers les plus usités, le PER  est celui qui permet de mesurer le coût d’une  valeur par rapport à la valorisation du capital et  à l’investissement sur le marché. Il est fonction  du bénéfice net après impôt. Un PER haut indique un coût élevé de la valeur à l’achat sur sa  capitalisation, son rendement et le risque couru.  L’action SOCAPALM avec un PER de 18,5 est une  valeur très mobile sur chaque deux séances en  moyenne, mais ayant un faible risque. Cette  valeur sur sa hausse de +1,363% a permis à la  capitalisation boursière de son compartiment de  gagner 0,902%. Les autres actions plus stables  affichent respectivement un PER de 87,4 pour  SEMC et 27,4 pour SAFACAM, par rapport à leur  cours du jour. Le marché est une fois de plus  fortement dominé par l’offre avec un total de 4  779 actions et 1080 obligations, une demande  de 769 actions et 200 obligations. Le volume  des transactions représente 5,461% de l’offre. Le  marché connait une période de consolidation  depuis l’année 2015 marquée par une pause  sur les cours et la dilution du rendement par  l’attribution d’actions nouvelles.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...