loader

« Notre tablette fonctionne sans connexion Internet »

Vincent Onana Binyegui, concepteur du TeachmePad.

Qu’est-ce qui fait la particularité de TeachmePad ?  TeachmePad est une tablette  éducative conçue à base de  matériaux locaux, notamment  des essences de bois durables,  facilement recyclables et  utilise une source intégrée  d’énergie renouvelable, en  l’occurrence le solaire. Matériellement et énergiquement  hybride, la tablette dispose  d’un package d’applications  mobiles bilingues modulables  à chaque pays. Elle garantit  l’accès à un contenu éducatif  et juridique de qualité, notamment dans les villages et  les communautés africaines  enclavées, dépourvues d’enseignants et d’énergie électrique. TeachmePad c’est « My  easy school », pour garantir  le succès scolaire et l’accès  sans connexion Internet à  l’éducation de qualité pour  tous et partout au Cameroun,  en Afrique et ailleurs.  Comment fonctionne  votre tablette ? C’est une tablette chargeable de  façon automatique au contact  solaire en plus d’une charge  normale à l’énergie électrique.  Elle est dotée d’un vidéoprojecteur et dispose d’une dizaine  d’applications qui donnent accès  sans connexion Internet aux  contenus éducatifs de qualité  et conformes de la maternelle  (TeachmeNursery), du primaire  (TeachmeBase), du secondaire (TeachmeSecondary),  d’apprentissage de langues  locales (TeachmeTongues),  d’initiation au code basic  (TeachmeCode), aux contenus  juridiques en vigueur dans un  pays (TeachmeLaw) en plus de  wikipédia (TeachmeWiki) et  jeux éducatifs (TeachmeQI).  Quels sont les défis qui  interpellent votre start-up  VOB Research ? Le niveau actuel de notre  startup TeachmePad se situe à la phase de recherche  de partenaires techniques et  financiers, pour lancer notre  usine de production locale de  tablettes éducatives bilingues  avec Cloud (TEACHME’FACTORY),  afin  de  desservir  le  marché camerounais et africain  dans un premier temps. Mais,  nos difficultés sont davantage  d’ordre matériel en équipements électroniques de pointe  et infrastructures appropriées  au-delà des charges courantes  d’exploitation. 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...