loader

Kmerpad

Le pionnier national des serviettes hygiéniques lavables

T out commence en  Ouganda en 2011.  Deux Camerounais,  Yap Boum II, en mission humanitaire, qu’accompagne Olivia Mvondo font  une expérience inédite. Des  femmes de ce pays utilisent  des protections hygiéniques  lavables et réutilisables. Tous  deux pensent alors au Cameroun, à toutes ces jeunes  filles et femmes qui n’ont pas  la possibilité d’acheter des  serviettes hygiéniques tous  les mois et à toutes celles qui  ne vont pas à l’école pendant  leur période menstruelle. Le  projet FAM se dessine peu à  peu ainsi que la start-up qui  va le promouvoir : Kmerpad.  « Une idée originale, vraie et  qui a toute sa place dans notre  contexte », souligne le Pr. Yap  Boum II. Qui résume ainsi l’objet  social de Kmerpad, une PME  spécialisée dans la production  d’accessoires d’hygiène. « Notre  projet répond à un besoin réel et  a un impact sur la population»,  poursuit notre interlocuteur.  Olivia et Yap vont s’associer  à deux autres Camerounais  pour faire décoller le projet.  Après une étude de marché  réalisée en 2012, la start-up  décide de fabriquer les premiers prototypes de FAM, une  serviette hygiénique lavable  et réutilisable. Après la phase  d’expérimentation, l’entreprise  passe à la production et à la  commercialisation en 2014.  Dans ses locaux au quartier  Ahala à Yaoundé, les employées  de la start-up produisent 120  serviettes hygiéniques par  jour pour un volume global  de 40 000 serviettes depuis  la création de l’entreprise.  Les serviettes hygiéniques  sont vendues en kit de trois  pièces au prix de 3000 F l’unité.  Par ailleurs, Kmerpad procède  de manière ponctuelle à des  séances de sensibilisation sur  l’hygiène intime, avec 5600  femmes éduquées en 2016.  En mai 2017, la promotrice de  Kmerpad a été récompensée  au Hub Africa. Une plateforme  d’investisseurs et d’entrepreneurs en Afrique créée en 2012  par le gouvernement marocain. Mais la start-up rêve plus  grand. Outre une gamme de  couches jetables et autres  produits d’hygiène en cours  de développement, Kmerpad  veut s’internationaliser. Pour ce  faire, la PME sollicite le soutien,  mieux l’accompagnement du  gouvernement camerounais.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...