loader

Extrême-Nord

Des projets financés au bénéfice de 300 jeunes

I l y avait fête à Mandaïgoum, arrondissement  de Guidiguis le 25 mai  dernier. C’était à la faveur  de la descente sur le terrain  de S.E. Gilles Thibault, ambassadeur de la France au  Cameroun. Il avait à ses côtés,  Antoine Degene Wewala, le  coordonnateur régional du  PNDP pour l’Extrême-Nord.  Le diplomate français est  allé visiter les réalisations  effectuées dans le cadre des  projets à Haute intensité de  main d’œuvre (HIMO) grâce  aux financements français  et dans le cadre du C2D.  Ces fonds ont permis la  construction d’une mare  artificielle pour le bétail, la  construction d’un château  d’eau, la construction des  abreuvoirs, tout ceci pour  un montant de 162 millions  de Fcfa.Ces projets ont procuré  de l’emploi à près de 300  jeunes de cette localité. Et  selon le principe en vigueur  dans les projets HIMO, le  tiers du salaire versé aux  employés a été retenu et  va leur permettre de mettre  en route des projets qu’ils  ont eux-mêmes montés.  Gilles Thibault est allé encourager ces jeunes qui  sont en train de suivre une  formation sur l’exécution  de ces projets qui, pour l’essentiel, tournent autour de  l’élevage des bœufs et des  petits ruminants. Abdoulaye  Balde, le directeur résidant  du Programme alimentaire  mondial (PAM) au Cameroun  et plusieurs autres responsables d’ONG faisaient partie  de la suite de l’ambassadeur.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...