loader

« Cela limite les poches de corruption »

Abdoulaye Bindowo, gérant d’un atelier de couture à Yaoundé.

« Dans la gestion de mes affaires au quotidien, mes par- tenaires en affaires ont fini par me qualifier de cartésien. Je ne m’en offusque point. Je cherche toujours les procédures les plus adéquates et les plus pratiques pour agir. Récemment, j’ai été agréablement surpris par le côté pratique des centres de formalité de création d’entre- prise établis à ce jour sur l’étendue du territoire camerou- nais. Puisque dans mon atelier, j’ai sous ma responsabilité de former de jeunes stylistes. L’un d’entre eux qui vient de se mettre à son compte à Douala m’en a fait part. En 72 heures, il a créé son entreprise. En plus, il bénéfice de beau- coup de facilités. Cette démarche en cours dans nombre d’entreprise de la place y compris les services publics doit être encouragée. Cela limite les poches de corruption. Ce qui est bien pour la marche des affaires chez nous. Par ces procédures de dématérialisation qui commence à s’installer dans notre pays, j’entrevois le changement des mentalités. Les usages des TIC qui font parties de nos activités hu- maines vont tout simplement booster cette démarche ».

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...