loader

« On gagne beaucoup en temps »

Rachidatou Toumba, directrice commerciale à Douala.

« Notre structure qui prend progressivement pied au Came- roun découvre depuis peu avec encouragement les facilités qui proviennent des procédures de dématérialisation. Puisque notre domaine d’activités, à savoir l’immobilier, requiert que l’on puisse faire venir un certain nombre de matériaux de l’extérieur. Nous avons été agréa- blement surpris depuis quelques mois par le dispositif de la Douane au Guichet unique des opérations du commerce extérieur (GUCE). C’est un gain de temps énorme. Car, pour tout opérateur économique, le temps c’est de l’argent. En outre, de notre point de vue, il faut travailler à sécuriser les différents portails de paiement. Aujourd’hui, des pirates tra- vaillent aussi activement à rançonner les opérateurs écono- miques et même les grands groupes. Autant, nous menons des efforts dans la dématérialisation des procédures, autant les usagers doivent également se mettre à la page, car in fine, c’est tout le monde qui gagne avec cette procédure. Dans notre stratégie de déploiement, nous ne mettons pas de côté toutes ces procédures innovantes de management. Cela va de soi; ça permet d’être efficace à terme ».

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...