loader

Tomatoes

The commodity mostly cultivated in the West Region seldom has a stable price over a particular period of time. The price fluctuation surrounding the fruit vegetableis likened to that of the currency market where prices changed within the twinkle of an eye. In the Sandaga market in Douala, a basket of good quality tomatoes that sold at FCFA 5,500 May 20th, sold at FCFA 6,500 two days after. The same quantity of tomatoes, not as good looking as the former, sold at FCFA 4,000 same day. According to Raphael Momget, a tomatoes seller, a basket of the fruit vegetable sells up to FCFA 12,000 during the end of year.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...