loader

Transferts internationaux: La BEAC dématérialise les procédures

Grâce à la mise en service de l’application eTransfer, Trésors publics et banques pourront gérer et suivre leurs demandes depuis leurs sites respectifs, dès le 1er septembre prochain.

Dès le 1er septembre prochain, l’application eTransfer, développée par la BEAC, « entre en production ». Dès lors, tous les transferts hors CEMAC initiés par les Trésors publics des six Etats membres et les banques en activité dans la communauté se feront exclusivement à travers cette plateforme. Selon les statistiques de la Banque centrale, 55 banques étaient en activité au 31 décembre 2019 avec un total de bilan évalué à 12 363 milliards de F. Pour toutes ces entités, la plateforme eTransfer permettra de soumettre aux fins de traitement par la Banque centrale, leurs dossiers de transferts internationaux, renseigne un communiqué signé d’Abbas Mahamat Tolli, gouverneur de l’institution. Pour les Trésors publics, les banques et tout autre agent économique à l’origine d’un dossier de transfert, l’application eTransfer assurera « la traçabilité et la disponibilité de suivi des informations en temps réel ». En même temps, elle permettra d’accéder à divers états et reporting, indique la Banque centrale. L’entrée en scène de eTransfer participe non seulement de la volonté de réduire les délais dans le traitement des dossiers, mais aussi de dématérialiser les procédures, tout en les simplifiant pour les agents économiques. Bien plus, la BEAC précise que cette application est « la première phase d’un chantier plus large d’autonomisation du suivi de la règlementation des changes ». Elle est appelée à se développer avec l’introduction de nouveaux modules. Depuis le 26 février dernier, eTransfer fait l’objet de tests. Cette première phase, couronnée de succès, a été déterminante pour la suite du processus.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire