loader

Annulation de la dette: 12 milliards de F dus à l’Italie seront réinvestis

Les secteurs de la santé, de l’éducation et du développement rural identifiés par le programme qui couvre la période 2019-2021.

L e troisième triennat du programme d’affectation des fonds issus de l’annulation de la dette du Cameroun par l’Italie pour la période 2019-2021 est sur les rails. La première session du comité ad hoc d’orientation et de suivi de l’accord bilatéral Cameroun-Italie pour l’année en cours s’est tenue le 21 juillet dernier à Yaoundé. Le programme d’affectation des fonds prévoit la réalisation des projets de développement dans les secteurs de l’éducation de base, de la santé et du développement rural. Sur le plan géographique, les zones d’intervention sont les régions défavorisées en termes de développement, c’est-à-dire l’Extrême-Nord, le Nord, l’Adamaoua, l’Est et certaines zones économiquement sinistrées du pays. Pour ce triennat, les fonds affectés s’élèvent à 12 milliards de F. Dans le secteur de l’éducation de base tout d’abord, il est prévu la construction de 21 kits d’écoles constitués de six salles de classe équipées en tables-bancs et bureaux de maîtres, de blocs latrines, de blocs administratifs, de forages à énergie solaire, de clôtures et de logements d’astreinte pour les enseignants. L’objectif est de renforcer les capacités d’accueil des écoles ciblées et de minimiser le taux d’abandon de poste du corps enseignant. Du côté de la santé ensuite, l’accent sera mis sur la réalisation des kits de centres de santé intégrés, de logements d’astreinte des chefs de centre, de groupes électrogènes, de clôtures, de forages à énergie solaire et d’équipements. Des projets d’envergure sont également annoncés, notamment la mise en place d’un centre d’oncologie à l’hôpital régional de Garoua, l’appui en investissement au Centre international de référence Chantal Biya (CIRCB), la construction d’une banque de sang à l’hôpital régional de Bertoua, la construction et l’équipement du service de pédiatrie et du bloc opératoire de l’hôpital régional de Ngaoundéré. La construction et l’équipement de deux centres d’hémodialyse dans les hôpitaux régionaux de Kousseri et Yagoua. Pour ce qui est du développement rural enfin, il est prévu la construction d’une adduction en eau potable à Betare-Oya, l’équipement du centre pilote de fabrication des chaussures en cuir de Maroua (pour la transformation artisanale du cuir vers la petite industrie), l’électrification rurale de Mbé, la construction d’un marché rural, l’entretien de deux pistes rurales d’environ 60 km. D’après le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey, les projets identifiés ont été maturés au cours de l’exercice 2019 et retenus de façon participative suite aux concertations avec les élus locaux et les ministères sectoriels. La dernière session du comité ad hoc s’est tenue le 10 décembre 2019. L’exécution physico-financière des projets retenus pour les exercices 2017 et 2018 a été passée en revue. Sur une dotation de 6,21 milliards de F, un montant de 6,08 milliards de F a été engagé pour un taux d’exécution de 98%. Dans la foulée des retombées de l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE (pays pauvres très endettés; Ndlr) en 2006, l’Italie a décidé d’annuler sa créance de 99,3 milliards de F vis-à-vis du Cameroun, sur la période de 2006 à 2042. Une partie de cette créance (33%) est affectée à la réalisation des projets de développement et à fort impact sur le quotidien des populations.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire