loader

Soutien à la production de noix de cajou: 1,1 million de plants d’anacardier déjà distribués

Des organisations paysannes de l’Adamaoua, de l’Extrême-Nord et du Nord ont été servis la semaine dernière. La campagne de distribution se poursuit à l’Est en août prochain.

C’est par le centre régional de recherche agricole de Wakwa à Ngaoundéré que le directeur général de l’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD), le Dr. Noé Woin a procédé à la distribution gratuite des plants d’anacardier au titre de la campagne agricole 2020. Dans un contexte marqué par le Covid-19, la cérémonie du 20 juillet dernier qui s’est voulue sobre et brève n’a pas entaché la joie des bénéficiaires. Pour cette troisième campagne, une vingtaine d’organisations paysannes a reçu 400 000 plants d’anacardier pour un équivalent de 4000 hectares de terre. Il s’agit d’une spéculation dont la production a été commanditée par le président de la République, Paul Biya. L’objectif de ce projet étant de produire cinq millions de plants d’anacardier en cinq ans et pouvant couvrir 50 000 hectares de terre dans la perspective de booster la production de la noix de cajou et de faire du Cameroun, un pays exportateur. Au cours des deux campagnes précédentes (septembre 2018 et juillet 2019), près de trois millions de plants pour une superficie de 30 000 hectares ont déjà été distribués aux producteurs des régions de l’Est, de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord. Pour mener à bien ce projet présidentiel, l’IRAD a formé plusieurs paysans dans la mise en place et le suivi des champs. La production de ces plants se faisait essentiellement à Wakwa. Il convient de rappeler que cette année, les structures opérationnelles de l’IRAD ont pris le relais et c’est dans ce sens que dans le Nord, Garoua dispose d’une pépinière. Le 22 juillet dernier en effet, 200 000 plants d’anacardier ont été remis aux organisations paysannes de cette région. Idem à Maroua (Extrême-Nord) où la distribution portant sur un stock de 500 000 plants a été faite le 24 juillet. L’autre innovation de cette année, c’est la production des plants d’anacardier qui va s’effectuer jusqu’au mois d’octobre prochain. « Les producteurs ayant des sites disposant des points d’eau pourront être ravitaillés jusqu’au mois de novembre. Si votre verger se trouve à côté d’une rivière, alors vous pouvez venir prendre vos plants d’anacardier au cours de cette période », a ajouté le Dg de l’IRAD. Les paysans de Batouri et de Bertoua (qui abrite aussi une structure opérationnelle de l’IRAD) dans la région de l’Est sont programmés pour la mi-août prochain. Avant de clôturer cette cérémonie de distribution gratuite, le Dr. Noé Woin a par ailleurs invité les bénéficiaires de cette manne agricole présidentielle à en faire bon usage. Ceci, afin que cette spéculation soit mise au profit des générations présentes, futures et au service de l’économie nationale.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire