loader

Corridor Douala-Bangui: Les travaux de la commission mixte annoncés

C’est l’une des résolutions prises récemment au terme d’une réunion des acteurs de cette plateforme sous régionale récemment tenue à Garoua Boulaï.

L a commission mixte réunissant les acteurs des transports du Cameroun et de la Centrafrique va se réunir d’ici un mois, pour examiner les problèmes et autres goulots d’étranglement qui plombent la fluidité du trafic sur le corridor Douala-Bangui. Il s’agira à cette occasion de trouver des solutions aux problèmes qui se posent sur cette plateforme. Ainsi en ont décidé les ministres en charge des transports au Cameroun, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, et en Centrafrique, Ajoubaye Abazene, qui se sont retrouvés le 6 juillet dernier à Garoua-Boulaï, dans le cadre d’une concertation de haut niveau, sur instruction de leurs chefs d’Etat respectifs. Cette séance de travail a été inspirée par le récent mouvement d’humeur des transporteurs empruntant ledit corridor. Un phénomène exacerbé par la crise sanitaire du covid-19, laquelle a impacté sérieusement les activités sur ce corridor. Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe et Arnaud Ajoubaye Abazene ont donc convenu de réunir les transporteurs et chauffeurs impliqués dans cette plateforme régie par une convention datant du 22 décembre 1999. La rencontre de Garoua-Boulaï visait à donner un souffle nouveau et davantage fluide au trafic entre les deux Etats. Au cours des travaux, l’on a eu une idée précise des problèmes rencontrés sur cette plateforme, véritable plaque tournante des affaires. Les transporteurs ont ruminé leur colère. De Douala à Bangui, le chemin qu’ils empruntent est parsemé de tracasseries qui se manifestent par les multiples postes de contrôle, gouffres à sous et sources de pertes de temps. A la suite d’une mission conjointe initiée en 2019, ces goulots d’étranglement ont été identifiés sur ce chemin d’affaires. Ce qui a permis de faire des recommandations qui ne sont pas toutes suivies de résultats. Bien qu’on note de part et d’autre des améliorations. Voilà pourquoi une thérapie de choc pour l’avènement d’une nouvelle donne sur ce corridor a été envisagée.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire