loader

Le marché obligataire est stable

Le compartiment obligataire a enregistré une transaction de 10 000 titres E CMR 04 après une stagnation quelques semaines. De même, on a observé un retour de l’action SEMC qui fait à la fois la meilleure variation hebdomadaire avec +2,383% et 50% du volume des échanges dont elle partage avec l’ac- tion SAFACAM. L’offre a continué à dominer le marché par 3 710 actions, face à une demande qui représente seulement 8,51% et le volume de tran- saction 0,53% de celle-ci. Cependant, l’action SOCAPALM s’arroge 91,45% de la demande totale de son com- partiment sans échange, permettant à cette valeur de se stabiliser à une hausse +2,222%. Ce compartiment affiche une pondération moyenne de 1,51% à la séance de lundi. Ce qui donne la capitalisation en hausse sur les trois dernières journées de cota- tion. Le marché dans l’ensemble ne connaît pas une grande animation. Une évolution des cours ne pourrait être espérée que pour le second semestre 2017 à condition que les résultats du premier semestre soient bons.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...