loader

Ouest: Des mesures pour sauver l’économie locale

De multiples actions ont été posées par les élus municipaux pour permettre aux populations de gérer plus aisément les effets négatifs du covid-19 à Bafoussam.

Permettre à la mairie de la ville de collecter auprès de ses contribuables les ressources pour fonctionner et lutter principalement contre le coronavirus, sans mettre en difficulté ces opérateurs. C’est le défi que s’est évertué à relever Roger Tafam, le maire de la ville de Bafoussam, dès l’annonce des premiers cas de patients testés positifs au covid-19 à Bafoussam. Dès le 23 mars dernier, l’édile a d’abord mis en place un plan de riposte impliquant des campagnes de sensibilisation, l’installation des dispositifs de lavage des mains aux endroits publics, la distribution des masques de protection faciale et des gels hydro alcooliques aux populations. Pour encourager les prescriptions gouvernementales de lutte contre le covid-19, le magistrat municipal met en place des mesures d’allègement de la fiscalité locale du secteur informel. Les agents de la mairie qui effectuaient chaque jour la collecte des taxes auprès des commerçants ambulants, des bayam-sellam et autres vendeurs sur des étals installés par la mairie, sont invités à effectuer désormais cette collecte un jour sur deux. Aux gares routières, les taxes sont aussi collectées un jour sur deux. Pour les commerçants détenteurs d’un comptoir, par un communiqué, le maire sursoit la mise en application des nouveaux taux de bail. Des mesures permettant à ces opérateurs économiques de souffler au moment où ils voient leurs chiffres d’affaires régresser. Pour continuer le combat contre la pandémie, le maire lance une opération de désinfection des points publics de la ville. Roger Tafam bénéficie aussi de l’accompagnement et du soutien des élites et des entreprises citoyennes pour doter les hôpitaux et les forces de maintien de l’ordre du nécessaire pour contribuer à cette lutte. Il va par exemple offrir le 16 avril dernier un don de 50 matelas pour l’équipement du site de confinement de Kouekong. A Dschang, le maire Jacquis Kemleu va faire don à l’hôpital de sa ville d’une ambulance et d’un forage, en plus du dispositif de lavage des mains installé un peu partout dans la ville. Il va également remettre des cache-nez aux opérateurs du secteur informel et les encourager à mener avec prudence leurs activités économiques.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire