loader

Extrême-Nord: Le HCR aux côtés des couches vulnérables

Des tonneaux lave-mains et des cartons de savons remis vendredi dernier au profit des déplacés internes et des populations hôtes de trois départements.

L a crise sécuritaire que l’Extrême-Nord vit depuis 2014 a connu le déplacement de milliers de personnes qui ont fui les exactions des terroristes de la secte Boko Haram. Ces populations régulièrement sous la menace ont pratiquement tout abandonné, préférant trouver asile dans des sites plus sécurisés. Ces déplacés internes deviennent ainsi, par la force des choses, des personnes vulnérables, tout comme les populations hôtes avec qui ils partagent leurs peines. Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, le Haut-Commissariat des Nations-unies pour les réfugiés (HCR), à travers la sous-délégation de Maroua vient de mettre à leur disposition des cartons de savon et des tonneaux lavemains incorporés de robinets.

Ces dons été remis le 22 mai dernier à l’esplanade des services régionaux. C’était au cours d’une brève cérémonie présidée par Midjiyawa Bakary, gouverneur de la région de l’Extrême-Nord. Au total, 100 cartons de savon et 20 tonneaux lave-mains. Selon la répartition faite, le département du Mayo-Tsanaga et celui du Mayo-Sava ont reçu chacun 45 cartons de savon, tandis que le Mayo-Kani s’en est tiré avec 10 cartons. Pour ce qui est des tonneaux lave-mains, le Mayo-Tsanaga, le Mayo-Sava et le Mayo-Kani ont respectivement reçu dix et sept tonneaux. Les trois autres étant pour le Mayo-Kani. Le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord a saisi cette opportunité pour saluer le HCR et les autres humanitaires pour les actions multiformes qu’ils ne cessent de mener en faveur des personnes vulnérables.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire