loader

Le Cameroun a bons ports…

L e schéma directeur portuaire national a franchi une étape décisive. Trois importants textes du chef de l’Etat, Paul Biya, signés le 5 mai dernier, donnent un nouvel allant au secteur portuaire en regain de forme depuis l’entrée en activité du Port autonome de Kribi (PAK) en 2018. Les deux premiers décrets n°2020/249 et n°2020/250 portent respectivement réorganisation et approbation des statuts du Port autonome de Limbé (PAL) et le troisième, décret n°2020/251 consacre la réorganisation et le fonctionnement du Port autonome de Kribi. Ces décrets traduisent, à n’en point douter, la volonté politique manifeste d’accélérer le développement de l’activité portuaire dans notre pays. Faut-il rappeler que le Cameroun a fonctionné pendant longtemps avec une seule infrastructure portuaire, en l’occurrence, le Port autonome de Douala (PAD), qui éprouvait des difficultés, notamment pour son entretien qui coûtait excessivement cher à l’Etat ? Toutes choses qui incidemment limitaient les capacités opérationnelles de cette infrastructure. Face à cette situation, les pouvoirs publics n’ont pas baissé les bras. Le Cameroun a construit un port en eaux profondes à Kribi, constituant ainsi une deuxième place portuaire nationale de grande capacité. Et dans la foulée, le PAD qui sous-traitait certaines activités de maintenance sera ainsi modernisé, avec à la clé l’équipement du port en matériel de dragage de pointe. Il faut reconnaître que la réorganisation et les nouveaux statuts du PAL participent davantage de l’autonomisation d’une infrastructure qui doit désormais avoir vocation à servir l’industrie de la région du Sud-Ouest. La nouvelle donne ouvre la voie à un aménagement plus important dans cette partie du pays. Et surtout à une plus grande ouverture sur les pays du golfe de guinée (Nigeria, Ghana, Gabon, Guinée équatoriale, Angola...). Cela sous-entend également qu’il y aura de gros investissements à venir sur cette place portuaire. Le ministre des Transports, Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe relevait dans Cameroon Tribune du 12 mai dernier, que « les études de faisabilité menées il y a plus de dix ans, ont estimé la construction du Port autonome de Limbe à 400 milliards de F. Ces études qui sont en cours d’actualisation depuis le mois d’octobre 2019, pourraient nous donner le coût réel de cet important investissement portuaire ». Cet investissement est une réponse aux aspirations des populations du Sud-Ouest et du pays tout entier qui en attendent des emplois directs et indirects, des infrastructures connexes (routes, autoroutes, infrastructures socio-communautaires…). A l’observation, le Cameroun est, en fait, lancé depuis plus de deux décennies dans un vaste plan de développement de ses infrastructures maritimes. L’illustration de cette conquête est la modernisation des infrastructures et de la gestion du PAD qui est en train d’expérimenter la gestion en régie de son terminal à container. Porte-étendard de cette politique ambitieuse, le Port de Kribi s’impose aussi comme un fleuron de l’Afrique centrale et dans le golfe de Guinée, avec son tirant d’eau d’environ 17 m, capable d’accueillir les plus gros navires marchands. Et la phase 2 du PAK en cours d’exécution aura un impact sur l’industrie minière, à travers l’exploitation du fer sur le site de Mbalam dans la région de l’Est. Sans oublier la construction d’une ligne du chemin de fer reliant le site d’exploitation à cette place portuaire. De même que l’autoroute Kribi-Lolabé-Edéa-Douala en construction. La réorganisation de cette place portuaire augure donc de l’accélération de tous ces aménagements. En réalité, le Cameroun est sur la voie du développement intégral où tous les secteurs (routier, autoroutier, ferroviaire, minier, aérien) sont imbriqués et pourraient permettre un développement harmonieux du pays. A la lecture des enjeux et de la concurrence en vue dans le secteur, il sera bon que pour une bonne gestion et une bonne complémentarité de tous ces investissements, on puisse spécialiser chacune de ces places portuaires.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire