loader

Voirie urbaine de Bertoua: Les travaux évoluent

Exécutées à 40%, les opérations de ce chantier réalisé en béton compacté au rouleau se poursuivent.

Un an après la visite en avril 2019 du directeur adjoint de l’Agence française de développement (AFD), Nicolas Willemin, sur les chantiers du programme C2D capitales régionales, dans la ville de Bertoua, le taux de réalisation du chantier de la voirie urbaine affiche 40% au mois d’avril 2020. Le partenaire financier français était sur le chantier démarré le 8 avril 2019 avec la phase I, au niveau de l’entrée du marché de Nkolbikon, avec le terrassement, sur un linéaire de 410 m. Le démarrage officiel a quant à lui eu lieu le 26 septembre 2018. Si lors de la visite de ce partenaire-financier, l’on était alors à 3,5% de taux d’avancement pour des délais de consommation de l’ordre de 25,31%, il faut dire que les travaux ont entre temps évolué. Aujourd’hui, le rythme a changé. Les obstacles liés aux réseaux de Camwater, CAMTEL, ENEO et autres sont désormais levés. Dans la ville de Bertoua, certains linéaires sur les 36 tronçons concernés sont déjà ouverts à la circulation, à la satisfaction des citadins. Néanmoins, certains usagers expriment des inquiétudes quant à ces voies réalisées au Béton compacté au rouleau (BCR) utilisé pour la première fois dans la région de l’Est pour ce genre des travaux. C’est le cas de Moussa, conducteur de moto-taxi dans la ville. Ce dernier, bien que content de rouler désormais sur le « goudron », affirme que ces axes sont comparés aux travaux faits avec le ciment. Abdouraman F., autre conducteur de moto-taxi, reste convaincu qu’on viendra encore poser du bitume un jour. Pourtant, la cellule technique du C2D pour la ville de Bertoua est formelle : le BCR est une innovation salutaire et opportune. Pour son coordonnateur, Alain Dogoua, il n’y a pas lieu de douter de la qualité des ouvrages déjà construits. Dans la ville de Bertoua, il s’agira à terme de construire un linéaire de 14,5 km, soit 36 tronçons. C’est dire donc que les trois groupements d’entreprises (SOGEA, SATOM, MAG) chargés de l’exécution du chantier sont invites à plus de célérité dans les travaux censés durer 28 mois, pour livraison en novembre 2021. Au demeurant, les 14,5 km concernent des linéaires dans les différents quartiers urbains de Bertoua, qui a besoin d’un coup de neuf sur sa voirie urbaine. D’autant plus que les routes actuelles dégradées ont été construites il y a une trentaine d’années. Ce projet routier coûtera 13 558 000 932 F, toutes taxes comprises, et est financé par l’AFD.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire