loader

Route Olama-Kribi: On prépare la surveillance des travaux

Le lot 2 Bingambo-Grandzambi, long de 45 km, va faire l’objet de ladite procédure sur une période de 26 mois.

L e tronçon de route Bingambo-Grandzambi, d’une longueur de 45 km, est une section de la route Olama-Kribi (204 km) sur la nationale n°22 (Yaoundé-Kribi) qui traverse les départements du Nyong et So’o et de l’Océan. Il prend son origine à la sortie du pont d’Olama et se termine à l’entrée de la ville de Kribi. Le tracé de la route entre Bingambo et Grandzambi a ses spécificités. Il correspond au début de la section bitumée à double voie et suit les flancs des rivières à travers un massif forestier dense, marqué à certains endroits par des chutes d’eau importantes. Ce qui fait que pendant la saison pluvieuse, plusieurs sections de cette route d’une largeur de quatre à six mètres se remplissent d’eaux de ruissellement. A ce problème, il faut ajouter l’inexistence d’un système d’assainissement longitudinal (fossés latéraux) et la vétusté des dalots et des buses. Le gouvernement a entrepris d’effectuer des travaux sur ce tronçon en utilisant une partie du prêt contracté en mai 2015 auprès de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA). En ce mois de mai 2020, le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, a lancé un avis de sollicitation à manifestation d’intérêt pour le contrôle et la surveillance des travaux de construction de la route Olama-Kribi, notamment du lot 2 : Bingambo-Grandzambi sur des durées respectives de 26 et 24 mois. Une partie des fonds disponibles va être affectée au financement des prestations des consultants pour la revue des études et à l’assistance du maître d’ouvrage pour l’évaluation des offres de travaux. La consistance des travaux à effectuer porte sur les terrassements de mise hors d’eau totale de la plateforme et la construction des assainissements longitudinaux et transversaux, la construction d’une chaussée revêtue de sept mètres de large bordée des accotements en enduit superficiel bicouche de 1,5 mètre de large en rase campagne et deux mètres en agglomération. Il sera aussi question de construire sept ponts moyens et un viaduc sur le fleuve Lokoundje, d’une portée de 120 m.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire