loader

Marché monétaire: Le Cameroun veut lever 335 milliards de F

Grâce à une stratégie de mobilisation redéfinie sur des maturités longues, le pays espère atteindre ses objectifs. Pour le seul mois en cours, 46,7 milliards de F ont déjà été récoltés.

L e Cameroun a renoué avec des taux de couverture de 100 % et plus sur ses adjudications sur le marché des titres publics de la BEAC. Le 8 mai dernier, le pays a levé un montant global de 46,7 milliards de F sur les 45 milliards de F attendus des investisseurs. C’est que, sur une émission d’obligations du Trésor assimilables d’une maturité de 10 ans, le pays a levé 26,7 milliards de F sur les 25 milliards de F attendus le 6 mai dernier. De même, les investisseurs ont manifesté leur engouement pour les bons du Trésor (BTA) émis ce même jour, en permettant à l’Etat de récolter 100% des ressources attendues, soit 20 milliards de F. C’est fort de ce succès que le pays sollicitera encore les investisseurs le 15 mai prochain pour lever 20 milliards de F par émission de BTA d’une maturité de 26 semaines. Le calendrier prévisionnel révisé récemment et transmis à la Banque centrale indique que le Cameroun ambitionne de lever un montant record de 335 milliards de F pendant ce deuxième trimestre. Pour l’heure, le pays a déjà mobilisé environ 196 milliards de F par émissions d’OTA et de BTA. Pour clôturer le mois de mai en cours, c’est sur des maturités longues que le pays va surfer avec l’objectif de mobiliser un total de 60 milliards de F. Le 27 mai prochain, le Trésor public procèdera à l’abondement des titres émis le 8 mai dernier pour lever 30 milliards de F. Le succès de ce prolongement portera à plus de 100 milliards de F l’enveloppe globale levée à travers cette opération initiée le 8 avril dernier. Toujours au cours de la séance d’adjudication du 27 mai prochain, le Cameroun va émettre une nouvelle ligne d’OTA sur sept ans, pour mobiliser 30 milliards de F. La suite du calendrier prévoit deux émissions de BTA de 10 et 20 milliards de F en juin prochain. Mais le Cameroun ne sera pas seul sur le marché monétaire. Pour sa première de l’année, la République centrafricaine émettra des BTA de 26 semaines pour lever quatre milliards de F. Ce sera le 20 mai prochain. En attendant que les autres pays de la sous-région CEMAC se signalent, le Gabon lui aussi ira à l’assaut du marché monétaire ce même jour. Son calendrier indicatif des émissions de titres publics prévoit une émission de BTA à 13 semaines pour mobiliser 15 milliards de F

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire