loader

Pauvreté dans le monde: 500 millions de personnes menacées

Un récent rapport publié par l’Ong Oxfam International indique que le covid-19 fait reculer de 10 ans les efforts de lutte contre la pauvreté.

Depuis 1990, période où la pauvreté a diminué sans discontinuer jusqu’aujourd’hui, la situation de pauvreté n’avait plus autant préoccupé le monde entier. Et pourtant ! Le nouveau coronavirus (covid-19) fait planer le spectre d’une « extrême pauvreté ». D’après un récent rapport d’Oxfam International, les impacts économiques de la pandémie pourraient précipiter un demi-milliard de personnes supplémentaires dans la pauvreté, si rien n’est fait pour venir en aide aux pays en développement. Ce nombre vient s’ajouter aux 1,3 milliard de personnes vivant déjà en dessous du seuil de pauvreté, selon le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Le rapport intitulé « Le prix de la dignité » révèle qu’entre 6 et 8% de la population mondiale pourrait basculer dans la pauvreté. Tandis que plus de la moitié de la population pourrait vivre sous le seuil de la pauvreté. Etant donné que tous les gouvernements concentrent beaucoup plus leurs efforts à contenir la propagation du virus. Pour l’Ong britannique, il s’agit d’un recul potentiel de 10 ans pour la lutte contre la pauvreté. Dans certaines régions comme l’Afrique subsaharienne, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, ce recul potentiel va jusqu’à 30 ans. Le Dr. Françoise Okah-Efogo, économiste, décrypte l’impact de cette crise sanitaire et les potentiels leviers à actionner pour limiter l’explosion de la pauvreté.

 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire