loader

Centre: Un parc écotouristique envisagé à Yaoundé

La mairie de la ville compte étendre cette infrastructure de 100 hectares sur le Mfoundi.

Yaoundé compte se refaire une beauté dans les prochains mois. La mairie de la ville, capitale de la région du Centre, ambitionne de bâtir un parc écotouristique urbain d’une superficie de 100 hectares sur le Mfoundi. L’idée est de renforcer l’attractivité de la ville tout en favorisant le développement durable. Mettre en place un tel projet nécessite la réalisation d’études techniques détaillées qui prendront en compte le paysage, le drainage et le mobilier urbain. C’est dans cette optique que la mairie de la ville utilisera une partie des fonds qu’elle a reçus de l’Agence française de développement (AFD) pour financer ledit aménagement. Le projet s’accompagnera de la mise en place d’infrastructures de lutte contre les inondations et de délimitation du domaine public hydraulique. Deux types d’études permettront à la mairie de maîtriser les tenants et les aboutissants de ces initiatives : des études d’avant-projet détaillées et des études d’impact environnemental et social. La mairie pilotée par Luc Messi Atangana, compte aussi élaborer un dossier d’appel d’offres. Toutes ces prestations coûteront un million d’euros, soit 652,9 millions de F. A cet effet, le candidat sélectionné devra réaliser des compléments d’études techniques pour l’aménagement des dispositifs de lutte contre les inondations en tenant compte du prolongement du canal du Mfoundi, jusqu’à la confluence avec la Mefou (y compris les 5 km de voiries de desserte aménagées dans la zone), des 400 mètres de canaux secondaires, de même que des sept bassins positionnés en différents points de la ville. Mais avant la sélection finale, le maire de la ville, Luc Messi Atangana, dressera une liste restreinte de six candidats maximum auxquels il demandera d’émettre des propositions pour la réalisation desdits services. Yaoundé compte déjà un parc d’éco-tourisme -Ecopark-, lequel a récemment obtenu de l’Etat camerounais, une exonération de ses charges fiscales à la faveur de la loi de 2013 relative à l’incitation à l’investissement privé. Cela fait d’Ecopark (neuf ans d’existence), la 42e entreprise à bénéficier de cette opportunité par le biais de l’Agence de promotion des Petites et moyennes entreprises (APME).

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire