loader

Gabon: Quitus pour la réhabilitation de la « Transgabonaise »

Le gouvernement a donné son accord au contrat de partenariat relatif au réaménagement de ce corridor de la « route économique »

L a « Transgabonaise », la plus longue route du Gabon, sera réhabilitée. Le conseil des ministres, réuni le 9 avril dernier, a examiné et entériné le projet de décret portant approbation du contrat de partenariat relatif au réaménagement et à l’exploitation de cette « route économique ». D’après un communiqué rendu public à l’issue du conseil, ledit contrat avait été signé le 24 octobre 2019 entre l’État gabonais et le fonds d’investissement français Meridiam, dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP). Les termes de référence précisent entre autres que ce financement prend en compte l’aménagement et l’entretien de ce corridor long de 780 km, à hauteur de 600 milliards de F. D’après les ingénieurs commis à la tâche, le projet s’adresse à deux principaux axes. Il s’agit des Nationales n°1 et 3 sur le tronçon Owendo-Ndjolé-Carrefour Leroy-Lastourville-Moanda-Franceville. La réhabilitation de cette voie de communication capitale à la bonne marche des affaires devra impacter un grand nombre d’opérateurs économiques exerçant au pays. Cette route va traverser le Gabon d’est en ouest. Elle permettra à l’occasion, de relier les grands bassins agricoles du Gabon. Le projet confié à la Société autoroutière du Gabon (SAG), détenue par Meridiam et Arise pour une durée de 30 ans, sera réalisé dans les règles de l’art, ont insisté les officiels. Car, explique le communiqué publié à l’issue du conseil des ministres, cette société qui aura la mission de réhabiliter et gérer ce corridor sera évaluée au pied de l’ouvrage. Cette entreprise qui n’est pas à sa première expérience dans le pays pour avoir déjà développé plusieurs partenariats avec la République gabonaise qui ont notamment abouti à la construction du terminal minéralier d’Owendo, sait qu’elle sera jugée au pied du mur.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire