loader

Les saveurs du miel sorti de la forĂȘt

Le promoteur de Miel Cam, Michel Zambou, explore une exploitation artisanale du miel à partir des essences forestières.

Michel Zambou, promoteur de Miel Cam, une très petite entreprise, a l’air très sérieux lorsqu’il vous accoste, dans son siège social, basé au quartier Tigaza, à Bertoua, région de l’Est. Avec cinq personnes payées à la tâche, l’entrepreneur se démène à satisfaire les besoins des consommateurs, qui vont au-delà du siège social. Miel Cam a un domaine de compétences précis depuis son lancement. Celui de fabriquer du miel sélectionné. Les nectars sont ceux issus des profondeurs de la forêt de l’Est. « Nous nous sommes donnés pour défi de produire du miel sélectif pour satisfaire les consommateurs. Sur le marché, nous avons constaté la présence des usurpateurs, qui proposent du miel contrefait, mal conditionné », affirme le président directeur général de Miel Cam, Michel Zambou. Il se présente comme un citoyen, qui croit en les potentialités inouïes de son pays. Potentiel qui n’a que besoin d’être valorisé. C’est en 2017 qu’elle est légalisée. Mais avant cette date déjà, le miel sélectif était déjà produit.

D’ailleurs, en décembre 2014, déjà, lors des journées portes ouvertes de la recherche scientifique et de l’innovation de l’Est, Miel Cam avait fait sensation en tant qu’invention locale. Aujourd’hui, il réussit progressivement à établir sa renommée, allant jusqu’à dépasser son seul périmètre d’implantation. En témoignent les ventes, qui sont disséminées sur l’ensemble du territoire, à la demande des connaisseurs, précise Michel Zambou. Miel Cam qui a commencé a germé en 2005, fait sa marche en avant. Les productions annuelles frôlent les 1000 litres selon le promoteur, même si les projections envisagées sont au-delà de ce chiffre. Les demandes explosives poussent le promoteur à afficher un optimisme modeste quant à l’avenir. Pourvu aussi que les équipements actuels, comme souhaité, soient renforcés et renouvelés. Quant aux prix, ils varient entre 4000 F à 8000 F le litre. Ne demandez pas à M. Zambou que c’est relativement élevé, il vous dira que la qualité n’a pas de prix. Avant d’ajouter que consommer du miel, c’est prévenir et soigner beaucoup de maladies.

Partager cet article

Commentaires

  • avatar
    Lby
    2h ago

    Je cherche le contact de Michel pour acheter du miel

  • avatar
    poikukpop
    1month ago

    BON JOUR MON PEUPLE DE FRANCEnMON TÉMOIGNAGE SUR LA FAÇON DONT J'AI OBTENU UN PRÊT POUR ACHETER UNE MAISON D'UNE ENTREPRISE DE PRÊT RÉELLE ET VÉRITABLE APPELÉE JOSE LUIS LOAN COMPANY, JE SUIS TRÈS HEUREUX AUJOURD'HUI ET DIEU BÉNIT JOSE LUIS LOAN COMPANY joseluisloans@gmail.comnnJe m'appelle (Aldi Annisa), je suis de FRANCE, je cherche une vĂ©ritable sociĂ©tĂ© de prĂȘt depuis 5 mois, pour acheter une maison, je n'ai eu que des arnaques qui m'ont fait confiance et Ă  la fin du jour, ils ont pris mon argent sans rien donner en retour, tout mon espoir a Ă©tĂ© perdu, je suis devenu confus et frustrĂ©, je n'ai jamais voulu avoir quoi que ce soit Ă  voir avec les sociĂ©tĂ©s de prĂȘt sur Internet, alors je suis allĂ© emprunter de l'argent Ă  un ami, je lui ai dit tout ce qui s'Ă©tait passĂ© et elle a

  • avatar
    poikukpop
    1month ago

    BON JOUR MON PEUPLE DE FRANCEnMON TÉMOIGNAGE SUR LA FAÇON DONT J'AI OBTENU UN PRÊT POUR ACHETER UNE MAISON D'UNE ENTREPRISE DE PRÊT RÉELLE ET VÉRITABLE APPELÉE JOSE LUIS LOAN COMPANY, JE SUIS TRÈS HEUREUX AUJOURD'HUI ET DIEU BÉNIT JOSE LUIS LOAN COMPANY joseluisloans@gmail.comnnJe m'appelle (Aldi Annisa), je suis de FRANCE, je cherche une vĂ©ritable sociĂ©tĂ© de prĂȘt depuis 5 mois, pour acheter une maison, je n'ai eu que des arnaques qui m'ont fait confiance et Ă  la fin du jour, ils ont pris mon argent sans rien donner en retour, tout mon espoir a Ă©tĂ© perdu, je suis devenu confus et frustrĂ©, je n'ai jamais voulu avoir quoi que ce soit Ă  voir avec les sociĂ©tĂ©s de prĂȘt sur Internet, alors je suis allĂ© emprunter de l'argent Ă  un ami, je lui ai dit tout ce qui s'Ă©tait passĂ© et elle a

laisser un commentaire