loader

SEMRY: Réaménagements organisationnels en vue

Certaines fonctions de la société devraient être transférées au privé et aux organisations de producteurs. Le recrutement du consultant devant faire les propositions y afférentes est en cours.

L ’Etat du Cameroun a besoin de propositions de restructurations détaillées de la Société d’expansion et de modernisation de la riziculture de Yagoua (Semry) située dans l’Extrême-Nord. Ce besoin particulier rentre dans le cadre du projet de valorisation des investissements dans la vallée du Logone (VIVA Logone). Un appel d’offres a été lancé à cet effet pour recruter le consultant (bureau d’études) qui remplira cette tâche. Le gouvernement recherche une structure disposant d’une expérience avérée dans la restructuration organisationnelle des entreprises opérant dans les secteurs agricoles en général et d’irrigation en particulier. Le plan détaillé de restructuration de la Semry attendu du consultant, permettra à l’Etat de mieux assurer son rôle régalien dans le soutien aux agriculteurs et la gestion des infrastructures hydrauliques structurantes.

Cette restructuration annoncée, ne modifiera nullement les missions institutionnelles de la Semry. Elle touchera la maintenance des grandes infrastructures (barrage de Maga, digue du Logone et ses quatre stations de pompage) ; la supervision et l’appui technique aux associations d’usagers de l’eau (AUE) dans les périmètres irrigués ; le suivi des ressources en eau du bassin du Logone ; la formation et le soutien aux agriculteurs y compris la création d’un centre d’innovation technologique. Les plans de l’Etat vis-à-vis de cette société est d’en faire un outil de développement socio-économique dans sa zone d’influence. Pour cela, une réorganisation des services actuels de la Semry est nécessaire ; de même que le transfert des services de labour au secteur privé ; la concession des installations de stockage, de transformation et de commercialisation du riz ; le transfert de la gestion de l’irrigation aux AUE. Un nouvel organigramme de la société reflétant ces aspects a déjà été élaboré et agrée par le gouvernement camerounais et la Banque mondiale dans le cadre de la préparation du projet VIVA Logone. Créée en 1971 avec pour mission principale la production de riz, la Semry affiche des performances en deçà des projections. Seulement 10 000 hectares irriguées par an au lieu des 24 000 prévus. La production annuelle de riz quant à elle est de l’ordre de 60 000 tonnes, contre un potentiel de 180 000 tonnes sur les surfaces actuellement aménagées.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire