loader

Extrême-Nord: Des communes à l’école de la foresterie

La ville de Maroua vient d’abriter un atelier consacré à la bonne gestion des ressources forestières.

L a délégation régionale du ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable (MINEPDED) de l’Extrême-Nord vient de servir de cadre de formation des agents communaux de l’Extrême-Nord. Au total, sept communes de l’Extrême-Nord et deux communes de la région du Nord choisies comme communes pilotes ont bénéficié de cette formation. Pour ce qui concerne l’Extrême-Nord, il s’agit des communes de Kaélé, Guéré, Koza, Mogodé, Mokolo, Waza, et Yagoua, tandis que les communes de Pitoa et de Lagdo représentent la région du Nord. Il est question, pour l’Association des communes forestières du Cameroun (AFCAM), organisatrice de cette formation, d’arrimer les participants à la gestion de l’approvisionnement en bois en vue de la consommation domestique. Cette formation rentre dans le cadre du projet de reboisement de 1400 hectares de terrain dans les zones de savane sèche. Il s’agit là d’un projet financé par l’Union européenne. Les participants à cette formation ont effectué deux descentes sur le terrain : l’une dans la forêt communautaire de Biskavai dans le département du Mayo-Tsanaga et l’autre au marché central de Maroua. Il a été question de montrer aux participants les techniques de coupe d’arbres, de toucher du doigt les contours du marché de bois, d’apprécier le circuit commercial du bois depuis sa coupe jusqu’au marché, mais aussi de s’enquérir de l’opinion des consommateurs par rapport à la politique de mise à disposition du bois en général et du bois de chauffe plus précisément. Les travaux de Maroua ont été présidés par Jean-Marie Mbami, le chef d’antenne régionale AFCAM-Centre technique de la forêt communale, qui a invité les bénéficiaires à la mise en pratique des leçons apprises, puisque la protection de l’environnement passe par là.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire