loader

Emploi urbain: 50 jeunes recrutés dans le Sud

Grâce au partenariat entre la Communauté urbaine d’Ebolowa et le Fonds national de l’emploi ils s’occupent à rendre la cité belle et propre.

C’est une aubaine qui s’offre à ces jeunes âgés de 15 à 35 ans. On les voit dans les ruelles et artères de la capitale régionale du Sud. Ces 50 jeunes dont 10 femmes et 40 hommes, sont recrutés dans le cadre d’un programme mis sur pied par le FNE, dénommé « Programme spécial pour l’emploi urbain » (USEP). Ce programme qui bénéficie de l’appui de la Communauté urbaine d’Ebolowa (CUE) est basé sur l’utilisation d’une forte main d’œuvre de proximité, à travers des projets à haute intensité de main d’œuvre (Himo), afin d’insérer des jeunes sans emploi par le biais des travaux d’aménagement, de réaménagement, d’assainissement et d’amélioration des services sociaux dans les villes.

Le programme USEP répond ainsi, selon les responsables de la CUE, à deux préoccupations : l’amélioration du cadre de vie urbain et la résorption du chômage des jeunes. Lancé le 3 janvier dernier, pour une durée de cinq mois, l’action des jeunes sur le terrain est déjà très appréciée par les populations de la capitale régionale du Sud. Outre la lutte contre le chômage des jeunes, ce programme donne une opportunité à la Communauté urbaine d’Ebolowa de permettre à ces jeunes de jouir d’un revenu, de réduire la pauvreté, d’embellir la ville et de les former, afin de leur donner une qualification dans des métiers d’assainissement et de construction d’infrastructures urbaines.

Le visage de la cité a considérablement changé en bien. Les cinquante jeunes s’attèlent au quotidien à la construction des caniveaux en matériaux locaux, des monuments et autres places et aires d’attraction, en passant par le curage des caniveaux existants, l’embellissement des aires urbaines (fleurissement), la réfection des bâtiments publics, le défrichage, l’élagage, le ramassage des ordures et leur transformation en compost et l’aménagement ou le réaménagement des jardins publics et des aires de loisirs entre autres. Il est visé avec cette action d’ampleur d’emploi de proximité, la baisse sensible du chômage des jeunes dans la ville, de l’insécurité, l’accroissement de leurs revenus, l’embellissement de la ville et la formation aux métiers d’assainissement et de construction d’infrastructures urbaines.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire