loader

Nouvelles pièces de monnaie: Les transactions encore timides

Depuis l’annonce faite par la BEAC le 8 novembre dernier d’injecter 3000 pièces pour faciliter les échanges, peu de changement a été observé.

« T. Bella 300 F »!!!, « Vous avez la petite monnaie ? » Non. Sur cette réponse, le taximan poursuit son chemin. C’est ainsi que certains chauffeurs, se comportent vis-à-vis des usagers qui ne détiennent pas de monnaie. Dans les grandes surfaces et marchés de la ville de Yaoundé, il est encore difficile d’effectuer les achats. Lorsqu’on a en sa possession un billet de 1000 F et on voudrait dépenser 300 F, le client est obligé de laisser le reliquat à la caisse. Pour pallier ce problème de pièces qui cause un manque à gagner dans le commerce, certaines stratégies sont utilisées par des potentiels commerçants. Alice T. commerçante, explique : « Lorsqu’un client a besoin de marchandise, il doit débourser à partir de 200 F pour l’obtenir. Parfois, nous restons toute une journée sans vendre par manque des pièces. Nous avons appris que de nouvelles pièces ont été injectées sur le marché, à mon niveau je n’ai pas encore vu, nous attendons toujours ». « Pour avoir des pièces, je suis obligé d’aller dans des stations-services et payer 200 F, afin d’essayer de travailler le jour suivant. Il avait été annoncé dans les médias que la BEAC devrait injecter plus de 3 000 pièces pour faciliter les échanges. Cela n’est pas perceptible sur le marché », affirme Yannick Fezeu chauffeur. Au niveau de la BEAC, l’assurance d’approvisionner le marché en pièces de monnaie avait été donnée le 8 novembre dernier par Abbas Mahamat Tolli, gouverneur de la Banque centrale. Cette annonce avait été faite lors d’une session du Comité de politique monétaire de cet institut d’émission commun aux six États de la Cemac. Quelques mois après, il est toujours compliqué pour les agents économiques de posséder des pièces de monnaie, pourtant nécessaires dans les transactions journalières. Cette pénurie survient au moment où plusieurs réseaux d’exportation de pièces ont été démantelés au Cameroun.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire