loader

Yaoundé: C’est l’effervescence !

Entre réhabilitations, extensions et renforcement du dispositif sécuritaire, chaque maillon s’active pour capitaliser et rentabiliser la moindre opportunité.

A quelques mois de l’ouverture du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) prévu du 4 au 25 avril prochain, les travaux montent en intensité au stade omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Selon le coordonnateur général du stade, Timothée Mete, plusieurs ouvriers sont à pied d’œuvre pour donner meilleure mine à l’infrastructure. Si notre source se réserve de donner le nombre d’ouvriers en activité, il reconnait tout de même que le volet emploi préoccupe au plus haut point les pouvoirs publics. « Lorsqu’on construit un stade de 40 000 places, il va de soi que c’est un investissement qui va couvrir beaucoup de postes d’emplois aux Camerounais. Après le CHAN et la CAN, les 34 stades du pays devront continuer à fonctionner », explique-t-il. En ce moment, les employés se relaient de jour comme de nuit pour régler tous les aspects liés à la peinture, à l’électricité, à la plomberie ou encore aux petits dépannages. Au niveau de la tribune VIP, des espaces sont en train d’être aménagés pour les grands annonceurs de la CAN. La tribune VIP 2 sera dédiée aux espaces commerciaux et de restauration, avec des boutiques modernes dotées de toutes les commodités (eau, lumière, vidéosurveillance…). A la tribune ouest, des aménagements sont faits pour de petits commerçants. « Tout est fait pour qu’au-delà du côté festif, la compétition soit utile pour l’économie locale », rassure M. Mete. Du côté des hôtels, l’effervescence est également perceptible. L’hôtel Hilton de Yaoundé fait sa mue. Des travaux de rénovation complète des chambres ont été engagés dès l’an dernier. D’après la description des travaux, il s’agit des travaux de maçonnerie, d’électricité, de climatisation, de la pose des staffs, des carreaux et de la moquette, du remplacement des rideaux, des tapisseries et des literies. La rénovation des voies d’accès et des parkings est aussi en cours. Même si le coût d’un tel investissement n’a pas été révélé, les choses bougent pour accueillir les clients dans les meilleures conditions. Hôtel Franco est en train de procéder à une extension du bâtiment principal, afin d’améliorer sa capacité d’accueil et satisfaire les exigences de la CAF. L’Hôtel La Falaise n’est pas en reste. L’accent est mis sur le renforcement du dispositif de sécurité dès l’entrée, avec le projet d’acquisition des appareils de vidéosurveillance et de détecteurs de métaux.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire