loader

Ameublement et design d’intérieur: Un nouvel écrin dans le paysage

La Matériauthèque du Cameroun a ouvert en décembre dernier dans le but d’apporter un souffle nouveau dans ce segment.

L a Matériauthèque du Cameroun, établissement de design d’intérieur et d’ameublement a ouvert ses portes en décembre dernier à Yaoundé. A l’initiative d’un camerounais spécialiste du domaine, le projet s’inscrit dans une démarche qui débouchera à la fin de cette année, sur une école dédiée. Pour cela, pas de répit pour le promoteur. « L’ouverture de cette enseigne au Cameroun correspond à la troisième phase de notre développement. La dernière phase qui est la quatrième, consistera à la création de la première école de finition intérieure de la sous-région. C’est le but ultime », tient à préciser William Fotchiné. Pour ce dernier, « il est bien d’apporter de nouveaux matériaux, mais il faut bien former les techniciens pour ce faire. Le projet d’école sera matérialisé à la fin de cette année ».

La Matériauthèque ouverte dans la capitale camerounaise est portée par Gypse Africa, filiale de Coplacam Design and Build, spécialement créée en 2014 pour le marché africain. L’entrepreneur y a déjà investi près d’un milliard de F, soufflet-il. A ce titre, l’établissement promet d’inventer un environnement du travail convivial, taillé sur mesure, à la demande des clients. « Actuellement, de nombreuses entreprises ont compris la corrélation qu’il y a entre le bien-être au travail et la productivité. Le bien-être du salarié participe à la rentabilité de l’entreprise », ajoute le spécialiste en design d’intérieur. Le projet qui s’installe s’adresse à un large public d’acteurs dans le domaine du bâtiment et de l’immobilier. L’entreprise revendique pour cela 46 collaborateurs à Paris. Une dizaine de collaborateurs seront mis à contribution au Cameroun, notamment des architectes, des ingénieurs, des économistes de la construction, des assistants, des spécialistes de la communication et du digital, etc. L’établissement qui a ouvert ses portes le 12 décembre dernier envisage créer un lieu pour donner la possibilité à tous « les acteurs de l’acte de construire » (architectes, agents immobiliers, maîtres d’ouvrages, etc.), d’avoir des outils pour atteindre une finition aux normes internationales. Pour l’instant, l’enseigne dit ne pas travailler avec les matériaux locaux, mais envisage une collaboration avec la Mission de promotion des matériaux locaux (Mipromalo) en vue d’intégrer matériaux locaux dans l’aménagement d’intérieur.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire