loader

Entrepreneuriat: Près de 250 Camerounais éligibles au programme TEF-PNUD

Ils font partie d’une cuvée de 2100 Africains appelés à jouer une part significative dans la croissance durable du Sahel.

248 Camerounais font partie de la première cuvée d’entrepreneurs retenus dans le cadre du programme entre la Fondation Tony Elumelu (TEF) et le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD), autrement désigné TEF-PNUD. Ils font partie d’une liste de 2100 entrepreneurs (sur 81 000 candidats) africains propriétaires de petites entreprises originaires de sept pays sahéliens : Cameroun, Nigeria, Niger, Tchad, Mauritanie, Burkina Faso et Mali. Ce programme d’autonomisation entrepreneuriale de la jeunesse africaine cible en priorité les porteurs de projets dont les retombées ont un impact socio-économique sur les conditions de vie des communautés rurales. Il vise à autonomiser 100 000 entrepreneurs sur 10 ans à travers le continent africain. L’ambition est de créer des millions d’emplois, générer des milliards de dollars de revenus en Afrique et briser le cycle de la pauvreté sur le continent, principes chers à la Fondation Tony Elumelu. « L’emploi des jeunes et l’autonomisation économique sont essentiels pour la transformation socio-économique du Sahel… La régénération du Sahel est une priorité essentielle pour le PNUD. Nous continuerons de donner la priorité aux initiatives qui éliminent les obstacles à la réalisation du plein potentiel du Sahel et qui rapprocheront de 
nous l’espoir d’une vie productive pour la jeunesse africaine », a indiqué la directrice régionale du PNUD pour l’Afrique, Ahunna Eziakonwa.      

Au cours du programme, les bénéficiaires vont suivre une formation commerciale intensive dispensée en ligne et dans certaines communautés de chaque pays au cours du programme. La mise en œuvre va se faire à travers la plateforme YouthConnekt du PNUD, afin de renforcer la création d’emplois grâce à un esprit d’entreprise dynamique et de créer une croissance économique durable ancrée sur le développement des communautés et des Etats. Les bénéficiaires recevront chacun un capital de démarrage non remboursable de 1500 à 5000 dollars, soit entre 887 000 F et 2,9 millions de F, selon la taille de leur initiative commerciale. L’appel à candidatures du programme d’entrepreneuriat TEFPNUD a été lancé en juillet 2019.
 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire