loader

Est: Le PAM structure ses projets

Une session de planification communautaire participative organisée récemment à Mandjou, dans le Lom et Djerem.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a récemment organisé une session de planification communautaire participative (PCP) dans la localité de Mandjou, région de l’Est. Comme certains arrondissements de la région, Mandjou accueille un nombre important de réfugiés centrafricains. Selon des données du Haut-Commissariat des Nations-unies pour les réfugiés (HCR), au 30 septembre 2019, la région de l’Est comptait environ 183 000 réfugiés venus de la RCA. Une présence qui a augmenté la pression sur les services sociaux. Ainsi, le PCP est destiné à aider à identifier les besoins réels de la communauté et élaborer un plan d’actions communautaire. Selon Mme Nana Amoah, chef du sous-bureau PAM Bertoua, un plan d’actions pour l’implémentation du projet de création d’actifs productifs sera élaboré pour faciliter le plaidoyer pour le financement auprès des bailleurs de fond. L’appropriation de l’approche PCP par tous les partis prenants sera également assurée. Afin d’aider le Cameroun à atteindre l’objectif « Faim zéro » de l’agenda 2030, le PAM- Cameroun dans son plan stratégique pays (2018-2020) prévoit de fournir aux communautés cibles, une assistance alimentaire pour la création d’actifs. Ce, afin de soutenir leur résilience, tout en prenant en compte leurs besoins particuliers. Mais pour cela, il faut identifier ces besoins, avec la participation de la communauté. L’objectif du PCP étant dans ce contexte, d’identifier les activités prioritaires de création d’actifs, ainsi que les interventions complémentaires pouvant induire des changements conséquents, recenser un ensemble d’activités fondamentales dans les économies rurales des communautés de Mandjou, y compris l’agriculture, l’élevage, le crédit, la collecte de l’eau et de combustibles, etc.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire