loader

Sécurité transfrontalière: Des outils de pilotage en élaboration

Les experts ont travaillé à asseoir également les convergences communautaires, régionales et internationales.

Les problématiques de sécurité transfrontalière, de fluidité du transit, d’interconnexion des systèmes d’information douaniers et de lutte contre les trafics illicites constituent le noyau central d’une démarche concertée à élaborer. C’est pour y faire face qu’une recommandation des responsables et douaniers de la CEMAC a été prise à cette effet au soir de la concertation de Yaoundé, le 13 septembre dernier. Une stratégie sous-régionale commune de partage et d’exploitation du renseignement et de l’information est, nécessaire. Elle devra passer par l’identification à court terme d’un plan régional de riposte contre les défis sécuritaires communs. Car, les frontières étant quelquefois poreuses, la formulation d’une stratégie de lutte contre l’insécurité aux frontières sera soumise aux autorités compétentes de la sous-région dans les prochaines semaines. Cette démarche participe au renforcement des cadres de concertation et d’assistance administrative mutuelle, en vue de lever les goulots d’étranglement observés. La création d’une interface permanente d’échanges entre les douanes, la BEAC et les Agences en charge des investigations financières s’inscrit dans cette démarche. Tout comme la mise en place d’une équipe communautaire en charge de l’interconnexion des systèmes d’information douaniers des pays de la CEMAC. Au sujet de la problématique de gestion du Tarif extérieur commun (TEC) en CEMAC et de maîtrise de la dépense fiscale, l’encadrement et la rationalisation de la dépense fiscale passera par la mise en place d’un dispositif commun et harmonisé de gestion des exonérations. Ainsi, un dispositif commun et concerté de suivi de l’utilisation des destinations privilégiées permettra d’éviter le déversement frauduleux des produits défiscalisés au sein des Etats. D’autre part, pour ce qui est du Code et du tarif des douanes de la CEMAC, la publication et la mise à disposition en urgence par la Commission de la CEMAC des versions papier de ces deux instruments est attendue avant la fin de l’exercice 2019. Ce qui devrait aider à la poursuite des actions de lutte contre la corruption en milieu douanier, ainsi que la promotion de l’éthique professionnelle et l’amélioration de la gouvernance interne des administrations.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire