loader

Formation: l'appui du centre de formation de Mbakomo

Cette infrastructure en cours de finition offrira une formation de pointe aux douaniers camerounais de l’Afrique centrale.

Le centre d’instruction douanière de Nomayos dans l’arrondissement de Mbankomo, région du Centre, fait office de modèle pour la formation des gabelous. Le 17 mai 2019, Louis Paul Motaze, ministre des Finances n’a pas manqué de relever lors de sa visite de chantier, le rôle que doit jouer une telle infrastructure dans la performance des douanes africaines. Pour lui, ce centre n’est pas construit uniquement pour la formation des douaniers camerounais. Les administrations douanières de la sous-région pourraient en profiter. Ce centre servira d’outil d’intégration régionale dans un contexte marqué par la mise en œuvre de la ZLECAf. La formation des formateurs sur les fonctions de contrôle a posteriori, l’observation volontaire de la réglementation et l’interconnexion des systèmes d’information des administrations des douanes de la CEMAC rentrent dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau régime de transit communautaire. De même que le renforcement des capacités doit être la priorité des directeurs généraux des douanes. Le Cameroun a déjà pris une part active en posant les jalons dans les activités  de  formation de l’Ecole inter-Etats des douanes de la CEMAC. Cette démarche participe à l’arrimage des administrations des douanes de la sous-région aux standards internationaux, au renforcement continu des capacités et la mutualisation des expériences identifiées comme bonnes pratiques. Les experts de la sous-région qui ont pris part à la concertation de Yaoundé ont insisté sur la sensibilisation et la vulgarisation auprès des agents de douane des activités d’accréditation en qualité d’expert aux divers métiers de la douane, promues par l’Organisation mondiale des douanes (OMD). 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire