loader

Centre: Un centre de pisciculture en projet à Yaoundé 4e

Les poissons d’eau douce seront la spécialité de cet ouvrage. Un partenaire brésilien a déjà confirmé un accord de financement de 167 millions de F. 

En octobre prochain, les communes de Yaoundé 4e au Cameroun et de Limeira au Brésil vont signer, au Brésil, une convention de jumelage. L’un des axes majeurs de cette convention est la mise sur pied d’un projet dénommé « Centre de pisciculture et de loisirs ». Il s’agit là, d’une matérialisation de la mission effectuée en terre brésilienne par la commune d’arrondissement de Yaoundé 4e en avril dernier. En effet, durant ce voyage, l’entreprise Tace Trading a accordé un financement d’une valeur de 167 millions de F pour la mise sur pied du projet de développement de la pisciculture et des loisirs au sein de cette municipalité. L’accord de financement qui a déjà été signé s’étend sur cinq ans avec 12 mois de différé. Il ne reste plus qu’à la partie camerounaise de mettre en place des lettres de garantie afin que le projet prenne corps. Selon l’avant-projet sommaire du projet réalisé par l’équipe du maire Régine Amougou Noma, le choix porté sur la pisciculture vise à résoudre le problème de pénurie de poisson d’eau douce rencontré par les populations de la localité d’une part, et à soutenir l’économie locale d’autre part. Les responsables de la commune précisent que la demande est très forte, à partir du moment où 70% de la population ne consomme pas de poisson d’eau douce. De même que les produits halieutiques en provenance des autres sites sont en petites quantités. Les espèces à produire seront essentiellement les poissons chats et les carpes. L’autre volet va porter sur la formation de jeunes Camerounais aux métiers de la pisciculture, de l’élevage, de la transformation et de la commercialisation du poisson d’eau douce. Sa mise en œuvre va générer environ 40 emplois directs et 300 emplois indirects.  Le projet sera implanté dans le quartier Ekounou 2, sur une superficie de plus de 11 hectares. 11 étangs d’environ 2000 mètres carrés seront construits. 10 bacs de production seront aussi construits sur une superficie de 10 mètres carrés chacun. La production annuelle est estimée à huit tonnes par hectare, soit une production moyenne de 80 tonnes par an. Quant à l’ensemencement en alevins, il sera de l’ordre de 9000 tilapias et de 1000 clarias par hectare. Soit un total de production de 100 000 alevins. Le loisir figure en bonne place dans le projet. Dans ce domaine, il est prévu un centre de loisirs pour enfants et adultes, un peu à l’image du parcours Vita. Entre autres équipements qui seront réalisés : des toboggans, des manèges, des espaces de volley-ball, de basketball, des espaces de musculation pour adultes, un restaurant et une petite piscine pour enfants. En termes d’emplois, au moins une centaine sera générée pour l’ensemble du projet intégré.
 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire