loader

Paiement des frais de scolarité: Afriland First Bank va domicilier les fonds

Un contrat de service signé à cet effet entre le ministère ds Enseignements secondaires et cette banque commerciale le 17 juillet dernier à Yaoundé.

Une fois collectés par MTN, Orange, la CAMPOST ou Express Union, les frais de scolarité et d’examen des élèves des lycées et C.E.S seront domiciliés à Afriland First Bank. Le choix du ministère des Enseignements secondaires (MINESEC) s’est porté sur cette banque commerciale en raison, selon ses promoteurs, de son réseau d’agences et de son taux de couverture du territoire national. Avec 1/5e de parts de marché, Afriland First Bank dispose de 42 agences réparties dans les dix régions du pays, avec 121 distributeurs automatiques de billets et 258 terminaux de paiement électronique. Elle compte également 118 MC2 et sept MUFFA (Mutuelle financière des femmes africaines), dont l’offre de service cible les populations des zones rurales. « Nous mettons à la disposition de plus de 336 000 clients, des services bancaires digitaux pour les rendre autonomes », renseigne Alphonse Nafack, administrateur, directeur général d’Afriland First Bank (AFB). C’est ainsi que le 17 juillet dernier, le ministre des Enseignements secondaires, Nalova Lyonga et le directeur général d’Afriland First Bank, Alphonse Nafack, ont signé un contrat de service 
permettant d’ouvrir un compte dans cet établissement bancaire pour accueillir les fonds collectés et assurer les réaffectations auprès des établissements secondaires publics. Dans la pratique, « les quatre opérateurs sélectionnés vont collecter les fonds qui seront transférés dans un compte du ministère ouvert à Afriland. Trois fois au courant de l’année, le MINESEC va ordonner qu’on vire cet argent dans chacun des établissements concernés. Ainsi, 2600 comptes seront ouverts pour les lycées et CES et d’autres s’ajouteront en fonction des créations d’établissements », explique Désiré Ehig Moutassi, directeur des opérations bancaires à Afriland First Bank.
Côté chiffres, le Conseil national du crédit (CNC) a estimé à 1000 milliards de F le total bilan d’Afriland First Bank au 30 juin 2019. Le volume des ressources collectées, lui, a atteint les 871 milliards de F, tandis que l’encours de crédit octroyés aux clients a aujourd’hui franchi la barre de 622 milliards de F. Le directeur général d’Afriland First Bank s’est dit heureux de participer avec le MINESEC, à la mise sur pieds d’un mécanisme innovant qui mise sur la digitalisation et dont les retombées devraient modifier le visage de l’enseignement secondaire. 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire