loader

Nord: Lagdo, commune pilote pour un contrat-plan avec l’Etat

La municipalité va piloter pour les trois prochaines années, deux principaux projets dans le domaine de l’électrification et de l’aménagement urbain.

Cette année, 16 localités de la commune de Lagdo, région du Nord devraient être connectées au réseau électrique grâce au projet d’électrification retenu par l’Etat et évalué à plus d’un milliard (1 686 445 088) de F. D’après le maire de cette municipalité, Mama Abakai, ce sont 38 400 âmes qui auront accès à l’électricité une fois le projet réalisé, avec un effet sur la couverture du réseau électrique qui augmentera de 7 à 16%. Un investissement dont les répercussions toucheront aussi le secteur agricole, grâce à la facilitation de la mise en place d’unités de transformation de riz et de conservation des produits halieutiques. A côté de cela, il est également prévu la réhabilitation de la voirie de la ville de Lagdo. 5,5 km de bitume à aménager pour un coût financier de plus de trois milliards (3 316 863 950) de F. Cet autre projet n’est pas des moindres, puisque les bénéfices escomptés vont profiter à 23 816 citoyens de cette ville de la région du Nord. Ce projet routier doit être exécuté sur la période 2020-2021. Le projet d’électrification et d’aménagement de la voirie urbaine de la commune de Lagdo rentre dans le cadre du contrat-plan Etat-commune dont le régime général est fixé par un décret du Premier ministre, chef du gouvernement, du 20 mars 2012. L’objectif est de booster l’économie locale de la municipalité. Aujourd’hui, Lagdo sert d’expérience pilote à l’Etat. Un choix justifié par « le dynamisme de la commune et sa capacité à produire des résultats dans les délais impartis », selon Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire. Le Minepat évoque à titre d’illustration l’expérience réussie de la municipalité avec le Programme national de développement participatif (PNDP) et d’autres d’institutions. Le 18 juin dernier à Yaoundé, le Minepat a signé avec le maire de la commune de Lagdo, la convention de financement du contrat-plan pour la mise en œuvre des deux projets retenus suscités. Conformément au principe de mise en œuvre de cet outil, ces chantiers seront cofinancés par les deux 
parties. Sur le volume total de l’investissement chiffré à 5,003 milliards de F, la commune contribue à hauteur de 240 millions de F, soit environ 4,5%. Des fonds qu’elle mobilisera grâce au soutien du Feicom. Le reste est supporté par l’Etat. La convention est l’aboutissement d’un processus entamé il y a deux ans. 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire