loader

Dialogue économique Cameroun-UE: Commerce et investissement au menu

Les deux partenaires se sont aussi mis d’accord pour une meilleure implication du secteur privé dans le développement du pays, au cours d’une rencontre hier à Yaoundé.

Le Cameroun et l’Union européenne (UE) préparent leur coopération post 2020. Et pour poser les jalons de cette ère nouvelle, les deux partenaires se sont rencontrés hier à Yaoundé dans le cadre du premier dialogue économique structuré. « L’investissement privé, la création d’emplois et les échanges commerciaux sont des priorités communes » a affirmé d’emblée Hans Peter Schadek, ambassadeur, chef de délégation de l’UE au Cameroun. Abondant dans le même sens, Paul Tasong, ministre délégué auprès du Minepat a précisé qu’« il est important que cette relation évolue davantage vers un partenariat économique basé sur le commerce, l’investissement et la croissance ». C’est donc à juste titre que les deux partenaires ont associé le secteur privé à ce dialogue. Pour ce qui est de la croissance et du développement, « l’UE et le gouvernement se sont accordés sur le fait que les appuis de l’UE à l’avenir devraient s’assurer de l’implication du secteur privé dans le développement du Cameroun », a expliqué Paul Tasong. Il est question de mettre le secteur privé au cœur de la croissance économique pour en faire un moteur de création de richesses et d’emplois. Aussi, la rencontre de mardi dernier a-t-elle permis au gouvernement de présenter ses priorités en matière de développement économique. Mais, aussi, des mesures fortes pour la création d’un écosystème économique capable de stimuler le flux d’investissements au Cameroun. En effet, il est question pour le Cameroun, de bénéficier de tous les instruments d’investissement mis à sa disposition par l’UE, en l’occurence le plan européen d’investissement. A ce jour, le volume de la coopération entre le Cameroun et l’Europe est estimé à plus de 2,5 milliards d’euros, soit environ 1639,8 milliards de F. De manière structurée, les échanges ont porté notamment sur le cadre macroéconomique du pays, les investissements stratégiques, les nouvelles orientations de la coopération et le climat des affaires entre autres. Rendez-vous a été pris pour juin 2020, pour un deuxième exercice du genre.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire