loader

Compétitivité: Des normes pour la croissance et l’emploi

L’Anor a sensibilisé les entreprises jeudi dernier à Bafoussam sur leur importance dans le développement économique du pays. 

Gabriel N., chef d’entreprise se réjouit du passage de l’Agence des normes et de la qualité à Bafoussam jeudi dernier. Cet agriculteur de profession dit avoir compris l’importance de la norme pour la qualité des produits qu’il met sur le marché et promet de rectifier le tir. Comme lui, plusieurs promoteurs de PME ont été édifiés jeudi dernier sur l’importance des normes et la qualité pour booster le développement économique du Cameroun. Ceci, à la faveur de la journée de sensibilisation des parties prenantes sur la normalisation organisée par l’Anor et dont le thème était : « Normes et qualité au service de la croissance et de l’emploi ». Pour le Dg de l’Anor, Charles Booto a Ngon, il est important que ce que nous mangeons ou utilisons soit de bonne qualité. « Vous voyez les marchés qui brûlent, les bâtiments qui s’écroulent, c’est parce que le matériel utilisé n’est pas de bonne qualité. Le rôle de l’Anor est donc d’élaborer des normes qui permettent à tous ceux qui comptent entrer dans la production et de mettre à la disposition des populations des produits de bonne qualité. D’où le rôle de ce séminaire pour sensibiliser toutes les parties prenantes à s’engager dans cette démarche parce qu’il y va du bien de nous tous, puisque nous sommes tous des consommateurs », précise le Dg de l’Anor. L’entreprise créée en 2009 et réorganisée en 2019 a déjà élaboré une multitude de normes pour tout type de secteurs d’activités qui ne demandent qu’à être appliquées. En 2019, l’Anor prévoit 748 normes supplémentaires afin que le Cameroun dispose de plus de 3000 normes. La structure annonce également à partir de fin juin prochain, des contrôles concernant les normes sur le textile pour protéger le marché camerounais. L’opérationnalisation d’un laboratoire national de métrologie est aussi en projet. L’inspecteur général des services du gouverneur, Epente Tazeu Adray qui a présidé les travaux, a loué cette initiative qui intervient après les descentes dans le Sud, l’Est, le Sud-ouest, le Nord, l’Extrême-Nord et l’Adamaoua. Il a rappelé que la région de l’Ouest est un pôle important de l’économie camerounaise. Elle a beaucoup de potentiel avec une base de développement, des unités de production de poisson, de transformation de café, d’ananas, de thé, et même de transformation des fèves de cacao, la dernière industrie créée. Aussi, en respectant les normes dans leurs unités de production, ces chefs d’entreprise pourraient grandement améliorer la qualité de leurs produits, augmenter la productivité et exporter vers les marchés de la sous-région et même ailleurs. 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire