loader

Marché du crédit: Le Cameroun mène la danse dans la CEMAC

Le pays concentre à lui seul 60% des financements octroyés dans la sous-région en 2018, devant le Gabon. 

Le marché du crédit dans la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) perd en volume. En 2018, le cumul des prêts accordés se chiffre à 9 297 milliards de F. Soit une diminution de 6,07% par rapport aux 9 897 milliards de F de 2017. D’après les données de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), près 87% des nouveaux prêts enregistrés sur la période proviennent des établissements de crédit implantés au Cameroun et au Gabon. Avec 2 887 milliards de financements débloqués, le Cameroun se positionne comme leader sur ce marché du crédit avec 60% des parts. Il est suivi par le Gabon qui concentre 27% des parts de marché correspondant à 1 302 milliards de F de crédits octroyés. En dépit de son leadership sur le marché du crédit de la sous-région, l’offre de crédit au Cameroun qui demeure essentiellement le fait des banques (99,2% du total des financements) a reculé. L’année dernière, le montant global des nouveaux concours bancaires était de 6 260 milliards de F contre 6 739 milliard de F en 2017. Soit une baisse de 7,11%. Au niveau national, les parts de marché entre les 15 banques commerciales en activité a évolué. Afriland First Bank et Ecobank Cameroun qui faisaient partie du peloton de tête au premier semestre avec respectivement 6,18% et 3,39% ont vu leurs parts de marché baisser. C’est la BICEC et la Société Générale Cameroun qui ont à leur tour dominé le marché du crédit au cours du second semestre de l’année, en concentrant plus de la moitié (58,09%) de l’offre. S’agissant des établissements financiers, le marché a été dominé par Alios Finance avec 54,09% de l’offre de financement suivi par le Crédit Foncier du Cameroun détenteur de 26,84% des parts de marché, PRO-PME (11,85%) et SCE (7,22%). Comme pour l’ensemble de la zone CEMAC, les principaux bénéficiaires des crédits sont les entreprises du secteur productif. Au Cameroun, elles ont absorbé 90,4% du total des prêts soit 2 600 milliards de F. Les grandes entreprises en tête avec 74,8% des ressources et les PME avec 15,6%. S’agissant des particuliers, la part des concours dont ils ont bénéficié a doublé au courant de l’année. De 4,52% au premier semestre à 9,2% au second semestre2018, notamment en raison du nombre élevé de prêts accordés généralement aux particuliers à l’occasion des fêtes de fin d’année et des rentrées scolaires (crédits scolaires). 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire