loader

Barrage hydroélectrique de Memve’ele: Des économies de 350 millions de F par semaine

L’infrastructure mise en service hier par le ministre de l’Eau et de l’Energie va alimenter le Réseau interconnecté Sud et permettre de réduire la consommation de carburant des anciennes centrales.

La centrale hydroélectrique de Memve’ele ne va pas seulement apporter de l’électricité aux ménages et aux industries, elle va aussi oxygéner les dépenses publiques. Chaque semaine, d’après le ministre de l’Eau et de l’Energie (MINEE), Gaston Eloundou Essomba, le fonctionnement des centrales en service dans la zone coûtait un milliard de F en carburant (gasoil) à l’Etat. Avec la mise en service hier de la centrale hydroélectrique de Memve’ele, « nous projetons de réaliser des économies de l’ordre de 350 millions de F par semaine », a relevé le ministre sur le site de l’infrastructure. Techniquement, les centrales thermiques d’Ebolowa (8 MW), Mbalmayo (8 MW), Ahala (40 MW) et Oyom-Abang (18 MW) seront mises à l’arrêt avec l’arrivée de l’offre de Memve’ele. La première démonstration effectuée en présence du MINEE a permis d’acheminer 40 mégawatts (MW) au Réseau interconnecté Sud (RIS) qui dessert les régions du Centre, du Littoral, de l’Ouest, du Sud, du Sud-Ouest et du Nord-Ouest. Toutefois, les ingénieurs du projet assurent que l’ouvrage est en mesure de générer 80 MW. A sa réception définitive, à l’horizon 2021, le barrage hydroélectrique de Memve’ele niché dans la vallée du Ntem, région du Sud, devra produire 211 MW. Cet afflux d’énergie électrique va permettre de baisser le niveau de production des centrales de Kribi (KPDC) et de la Dibamba (DPDC). La centrale à gaz de Logbaba et celle à Diesel baisseront également leur régime pour générer de nouvelles économies. Actuellement, la ligne de transport d’électricité est partiellement livrée. Sa mise en service demandait l’installation de 294 pylônes et s’est effectuée via un accord de prêt signé entre le gouvernement camerounais et Exim-Bank of China. Le contrat d’exécution des travaux du barrage hydroélectrique de Memve’ele a été signé en avril 2012. Le projet a été estimé à 365 milliards de F et confié à la société de construction chinoise SYNOHYDRO. 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire