loader

Ouest: Le contrôle des projets désormais normalisé

Le nouveau manuel de procédures présenté récemment à Bafoussam met fin à la multiplicité des intervenants dans la chaîne.

Deux contrôles effectués par deux équipes différentes dans des conditions similaires, mais qui produisent des résultats antagonistes.  Les gestionnaires, l’air amusé, évoquent, comme des anecdotes, ces expériences qu’ils ont vécues et les pirouettes déployées pour trouver le juste milieu. Ces manquements considérés comme des cas mineur, ne vont plus exister avec la mise en application du nouveau manuel de procédure des contrôles. Ce document a été présenté et expliqué à une centaine de gestionnaires et d’opérateurs concernés par les contrôles publics, le 29 mars dernier dans la salle des conférences de la délégation régionale de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) pour l’Ouest.  La procédure de contrôle est désormais codifiée et harmonisée. Dans un exposé, Thierry Ngangoui, contrôleur à la brigade de contrôle du Minepat, présente ce manuel divisé 
en deux parties. La première concerne les généralités sur la typologie des investissements publics tels que les subventions, les appuis budgétaires, le cadre juridique du contrôle des investissements publics. La seconde est axée sur les procédures de contrôle, les spécificités du contrôle des appuis budgétaires, la méthodologie de contrôle, les étapes à respecter scrupuleusement et les outils à utiliser dans cette procédure. Ce document doit servir de code juridique obligatoirement et entièrement applicable 
par les contrôleurs de la brigade des contrôles du Minepat. Patrick Mzongang, chef de division des Programmes et Projets au Minepat, rappellera que le contrôle est une procédure normale et pas un piège. « Toute procédure de contrôle commence par une collecte des données. L’équipe de contrôle doit pour cela avertir celle qui doit être contrôlée, afin qu’ils s’accordent sur les détails, se partagent les documents et travaillent en harmonie », précise ce dernier. A sa suite, Louis Roger Fankam Djoumessi, délégué régional du Minepat Ouest, va rappeler que pour cette année 2019, l’Etat a investi plus de 13 milliards de F pour la réalisation de 730 projets à l’Ouest. Aux acteurs concernés de s’approprier déjà les nouvelles normes de contrôle. La doléance des participants est de voir en plus de la brigade de contrôle du Minepat, d’autres structures de contrôle (Anif, Consupe, TCS, commissions de contrôle des arrondissements, départements et régions), s’approprier cette méthodologie de contrôle.
 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire