loader

Ouest: Les infrastructures de la CAN sur la bonne voie

Le ministre des Sports et de l’Education physique a récemment apprécié ces chantiers en exhortant les entreprises à finaliser rapidement les ouvrages restants. 

La route d’accès au stade municipal de Bafoussam est un vaste chantier. Idem à l’intérieur. 35 employés parmi lesquels neuf Chinois et 26 Camerounais, y sont repartis en trois groupes. La première équipe s’attèle à finaliser la clôture de sécurité en grillage autour de l’aire de jeu. Le  terrain, revêtu d’un gazon naturel, est arrosé par un système automatique. Les deux autres équipes sont occupées à finaliser la pose des sanitaires et des carreaux dans les vestiaires. Le ministre des Sports et de l’Education physique (MINSEP), le Pr. Narcisse Mouelle Kombi qui a visité les chantiers de la CAN à l’Ouest du 6 au 8 février dernier, apprécie ici, certains ouvrages déjà achevés. La salle à eau d’une capacité de 345 mètres cube, la guérite, les bureaux administratifs et les tribunes qui n’attendent plus que l’installation des chaises. Si le taux de réalisation est évalué à 63%, le reste sera bouclé dès l’arrivée du matériel restant (pilonnes d’éclairage, toiture métallique, écran géant, chaises, caméras…). « Il ne restera qu’à installer ces derniers ouvrages pour livrer le chantier. Ce qui peut être bouclé en quelques semaines », rassure l’un des employés de l’entreprise CMEC, en charge de la réalisation des cinq stades de la poule de Bafoussam. Le taux d’avancement et le travail qui reste à faire, est aussi sensiblement le même  sur les autres stades (Mbouda, Bandjoun, Tocket et stade annexe de Kouekong).  Le Pr. Narcisse Mouelle Kombi, a aussi visité le stade principal de Kouekong. Les ouvriers s’attèlent à tracer les 2 080 parkings. Un travail qui avance vite, puisque le matériel de travail est déjà en place. Lors de la réunion de débriefing, le MINSEP a encouragé les acteurs impliqués dans la réalisation de ces chantiers à redoubler d’ardeur au travail, à se remobiliser pour finir au plus tôt ces ouvrages sportifs. Le patron des sports a recommandé à ces derniers « d’effectuer des travaux de nuit sur les différents chantiers afin de rattraper les retards éventuels,  d’activer la chaîne d’acheminement des matériaux et du matériel, pour qu’ils arrivent à temps pour faciliter la finalisation des ouvrages ».  Le MINSEP a aussi visité les infrastructures hôtelières de la CAN à Bana, à Bangou, et même à Bafoussam. Des ouvrages fin prêts pour accueillir la compétition. Seules attentes, l’accélération des travaux des voiries et des réseaux divers.
 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire