loader

Platine: Rebond des cours

Le 7 janvier dernier, le cours du platine a grimpé pour atteindre les 825 dollars l’once (473 000 F environ). D’après le portail de statistiques « Statista », l’Afrique du Sud est le principal producteur de cette matière avec 139 tonnes extraites en 2015 et une estimation de 140 tonnes pour 2017. Elle est suivie par la Russie (environ 21 tonnes en 2017) et le Zimbabwe  (près de 15 tonnes en 2016). La production est principalement absorbée par la Chine, plus grand consommateur de platine, avec 28% de la consommation mondiale en 2015, suivie de l’Europe (27%), du Japon et de l’Amérique du Nord (14% chacun). Le sous-sol camerounais regorge de platine, même si les statistiques disponibles ne renseignent pas sur son niveau d’exploitation. Toutefois, il fait partie des métaux précieux soumis à la taxe ad valorem qui rentre dans les  recettes fiscales de l’Etat. Si le ciel est clair cette année pour le platine, il n’est pas exclu que ses lendemains soient difficiles. Selon le site BullionVault, acteur du marché des métaux, un déficit en platine est prévu pour 2020, malgré une forte demande du secteur automobile. Malgré le fait que la demande en platine pour utilisation industrielle première (catalyseurs automobiles) semble solide pour les 15 prochaines années, l’offre de la filière minière du platine, elle, devrait baisser. De couleur gris-blanc, le platine est un métal dense qui résiste à la corrosion. C’est aussi un métal rare et donc cher. Il est utilisé en bijouterie, dans les équipements de laboratoire, en médecine dentaire, ainsi que dans l’industrie pétrochimique. Plus dense que l’or, il a l’avantage de ne jamais ternir et de garder son aspect tout au long de son existence. Ainsi, une alliance en platine pèse environ 1,5 fois plus lourd que de l’or 18 carats.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire