loader

Clôture hebdomadaire DSX : un marché vendeur à 100%

A sa clôture, le marché se révèle encore vendeur à 100% dont une demande nulle. Cependant, le pire scénario pour un détenteur d’actions est que son cours ne vale plus rien, ce qui limite la perte au prix d’achat. Une position boursière longue ou courte bénéficiera à certains investisseurs lorsque la valeur du titre monte, alors que d’autres profitent lorsqu’elle baisse, selon qu’on est vendeur ou acheteur. Ceci est démontré avec les ten
dances du marché suivi par les investisseurs optimistes (bullish) qui croient que le marché va monter, ou les investisseurs pessimistes (bearish) qui se positionnent en fonction d’un marché baissier. La fluctuation des cours profitant à l’un ou à l’autre. Ainsi, un petit porteur va trouver suffisamment liquide une action dont le volume journalier est inférieur à une centaine de titres par séance, alors qu’un gérant d’OPCVM d’un portefeuille de plusieurs centaines de valeurs 
considérera celle-ci comme tout à fait illiquide. La liquidité est un critère objectif lorsqu’on la mesure en termes de volumes échangés et largement subjectif dès lors qu’on l’apprécie sur la base de son profil d’investissement. Pour un accompagnement régulier des investisseurs nous avons cru opportun de publier désormais un multiple de cotation Price Earning ratio (PER) et la moyenne de liquidité des actions par séance. 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire