loader

Ouest: Trois secteurs prioritaires ciblés

L’accent est mis sur les infrastructures, la décentralisation et l’industrialisation dans la région.

Selon Louis Roger Fankam Djoumessi, délégué régional de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire pour l’Ouest, l’enveloppe budgétaire de la région est dispatchée dans trois secteurs prioritaires : la décentralisation, les infrastructures et l’industrialisation. «Sur le montant de plus de 11 milliards (11 854 165 000) de F, programmée pour la réalisation de 693 projets, plus de quatre milliards vont au ministère de la Décentralisation et du Développement local, qui l’a reparti entre les 40 communes de la région ». Des sommes dévolues à des projets valorisant la décentralisation sur le terrain.
Selon le délégué régional du Minepat pour l’Ouest, ceci va encourager les maires à tenir compte de leurs plans communaux de développement, à rendre mâture leurs projets et à s’arrimer au budget programme, « parce qu’ils ont désormais plus de pouvoirs pour mettre en exergue leurs projets mâtures ». Dans cette enveloppe budgétaire régionale, les sources de financements des chantiers infrastructurels de la CAN absorbent plus de 5 milliards. Ce qui va se concrétiser sur le terrain par la poursuite des chantiers routiers. Les infrastructures publiques ont été suffisamment prises en compte avec la construction et l’équipement des bâtiments devant abriter des services tels que la préfecture et les délégations des ministères. Des projets de choix qui, selon Nicky Love Maptué Fotso, premier adjoint au maire de Pete-Bandjoun, « contribuent à l’amélioration du niveau de vie des populations à la base. Les infrastructures étatiques par exemples, rapprochent la population du service publicadministratif ». La commune de Bandjoun qui par exemple a une enveloppe d’investissement chiffrée à 320 millions de F, attend la construction de plusieurs salles de classes, la réhabilitation des délégations départementales du Minmidt, du Minas,  et la construction de la clôture de la résidence du préfet. Les secteurs sociaux ne sont pas en reste. Plusieurs projets de construction des salles de classe dans le secteur de l’éducation, tout comme d’autres projets prévus dans les secteurs de la santé, de l’accès à l’électricité et à l’eau potable seront réalisés au cours de cette année.Des inquiétudes demeurent quant à la réalisation des forages et autres réseaux électriques et hydriques. Ceci parce qu’en 2018, plus de 50% des forages n’ont pas été réalisés. 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire